Profil

Du mérite et du cœur

Emma Gehrs-Whyte et Mae KeomanivongExcellentes sur le plan académique et engagées pour leur communauté, les deux étudiantes de l’Université de Saint-Boniface (USB), Emma Gehrs-Whyte et Mae Keomanivong, ont su se distinguer parmi les étudiants winnipégois.

Récipiendaires au mois de juin dernier de la Tallman Foundation First Degree Scholarship, les deux jeunes femmes ont suscité l’admiration de plusieurs. En effet, la sélection des candidats pour cette bourse est un processus rigoureux. En 2013, seuls sept étudiants ont eu la chance d’obtenir cette bourse d’une valeur de 30 000 $ qui les accompagnera pendant toute la durée de leur premier cycle universitaire.

« Ce qui est essentiel, c’est que cette bourse ne ressemble pas aux autres, souligne Emma Gehrs-Whyte. Au-delà de l’avantage financier, elle offre un soutien émotionnel. »

« Nous avons appris à vraiment connaître Bob et Cathy Tallman qui offrent cette bourse, précise-t-elle. Nous nous rencontrons régulièrement et nous partageons des fêtes ensemble. Ils nous soutiennent financièrement, mais aussi dans nos décisions et les choix que nous avons à faire. »
Il s’agit donc d’un appui personnalisé afin d’épauler financièrement et moralement les étudiants au cours de ces années décisives pour leur avenir. Offerte depuis 2008 à des jeunes studieux et méritants, la Tallman Foundation First Degree Scholarship ouvre ainsi les portes à de brillantes carrières dans des domaines variés.

Pour Mae Keomanivong qui vient d’entamer sa première année à l’USB, c’est le milieu médical qui lui devient accessible. « À l’USB, j’étudie désormais en sciences pour pouvoir intégrer plus tard une école de médecine, explique-t-elle. Et ici, il y a beaucoup d’occasions d’apprendre qui vont me permettre d’avancer dans ma carrière. » Après avoir multiplié les collectes de fonds pour les sans-abris ou pour les personnes victimes du cancer, Mae Keomanivong continue de faire preuve d’altruisme et de détermination.

Ces qualités se retrouvent également chez Emma Gehrs-Whyte. Titulaire d’un diplôme d’études secondaires en immersion française à l’Institut collégial Miles Macdonell, bénévole chez Sam’s Place et éditrice du magazine littéraire Pulse, la jeune femme est aussi engagée que passionnée. « J’aime tous les sujets, alors je n’ai pas d’indication de ce que je vais faire plus tard! », dit-elle en riant. En attendant, l’essentiel est d’étudier dans un environnement stimulant et épanouissant, comme l’incarne l’USB.

« Non seulement je voulais continuer en français, mais en plus, le climat ici est intime, confie Emma Gehrs-Whyte. C’est une petite université dans laquelle on se sent libre de parler avec nos professeurs et dans laquelle les classes ne sont pas surchargées. C’est ce qui m’a attirée d’emblée. »

Publié : février 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface