Profil

Agir pour les autres

Dr Philippe Lagacé-Wiens

Ancien étudiant de l’Université de Saint-Boniface (USB), où il a obtenu un baccalauréat en sciences, le Dr Philippe Lagacé-Wiens met aujourd’hui au cœur de sa vie le bien-être des gens qui l’entourent. Médecin microbiologiste à l’Hôpital Saint-Boniface et assistant au sein du département de microbiologie et de maladies infectieuses de l’Université du Manitoba, ce brillant chercheur a une passion : sauver des vies.

« Au début, je ne me sentais pas particulièrement interpellé par la médecine, mais j’étais attiré par son côté humain. Je voulais un métier qui me permettrait de côtoyer plusieurs personnes. »

C’est avec une certaine appréhension que cet homme originaire d’Ile-des-Chênes est entré en première année de médecine à l’Université du Manitoba, un établissement dans lequel son goût pour l’infectiologie, déjà présent à l’USB, s’est concrétisé. « La microbiologie touche absolument tous les aspects de la médecine, dit le Dr Lagacé-Wiens. C’est ce qui me plaît le plus dans cette spécialisation. Elle est une passion pour moi et, aujourd’hui, je me rends compte que cette passion a poussé ses racines à l’USB. »

« J’ai de beaux souvenirs de mon séjour à l’USB, continue-t-il. C’est dans cet établissement intime que j’ai pu m’épanouir et orienter ma carrière, en plus de rencontrer mon épouse. Grâce à mon apprentissage, la transition de l’USB à la Faculté de médecine a été très facile. »

Mais le Dr Lagacé-Wiens ne s’est pas contenté d’apprendre et de pratiquer la médecine. Passionné, il s’y est engagé corps et âme, partout à travers le monde. Spécialisé en infectiologie tropicale, ce jeune chercheur s’est en effet rendu dans de nombreux pays en voie de développement afin d’y prodiguer des soins et d’y faire progresser la recherche. Après s’être rendu au Kenya, ce médecin n’a pas hésité à parcourir Haïti afin d’apporter son secours aux sinistrés du séisme qui a frappé le pays en 2010. 

C’est désormais à une toute autre échelle que le Dr Lagacé-Wiens agit aujourd’hui. Inquiet des multiples fléaux qui frappent les pays du Sud, il entend maintenant prévenir les populations des effets de bactéries destructrices. Par son travail approfondi sur les antibiotiques et les caractéristiques des bactéries, ce n’est plus seulement dans une ville ou un pays où il pratique la médecine. Aujourd’hui, c’est par millions que se comptent ses patients, des gens susceptibles d’accéder à une vie meilleure grâce à ses actions. 

 

Publié : mars 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface