Profil

Un doublé historique pour le Manitoba français

Jacqueline Blais

Crédit photo : La Liberté

Jacqueline Blay est chargée de cours à l'Université de Saint-Boniface (USB) où elle prend plaisir à enseigner l'histoire du Manitoba français. De plus, elle est historienne francophone du Manitoba, une femme exceptionnelle qui travaille avec acharnement dans les coulisses pour sa communauté. C’est donc avec modestie qu’elle a accepté en avril 2014 le Prix Champlain pour son tome 2 de l’Histoire du Manitoba français, Le temps des outrages (1870-1916), publié aux Éditions des Plaines à l’automne dernier.

« Le temps des outrages (1870-1916) fait devoir de mémoire après la conversion du territoire manitobain en province canadienne, explique Jacqueline Blay. L’ouvrage expose la trahison constitutionnelle dont furent victimes deux des peuples fondateurs du Manitoba, les Canadiens français et les Métis. »
À cet égard, l’ouvrage a reçu les applaudissements unanimes des membres du jury, tant pour sa qualité que sa pertinence. « Avec une grande rigueur, Jacqueline Blay lève le voile sur les atteintes concertées aux droits linguistiques, éducatifs et religieux des Métis et des Canadiens français et les manœuvres politiques qui ont mené à la pendaison de Louis Riel. Cette étude fouillée, fruit d’un remarquable travail de recherche, se lit comme un récit de résistance à l’assimilation. »

Mais ce n’est pas la première fois que Jacqueline reçoit des acclamations. En 2011, l’historienne a reçu ce même prix pour le premier tome de la série, Histoire du Manitoba français, Sous le ciel de la Prairie, des débuts jusqu’en 1870, publié en 2010, aux Éditions du Blé.

Jacqueline indique qu’elle prévoit faire paraître deux autres tomes pour combler la série et qui traceront le portrait du Manitoba français, notant aussi que ce projet d’envergure est un projet collaboratif avec sa communauté. « Cet ouvrage n’aurait pas pu voir le jour sans la collaboration professionnelle du personnel de la Bibliothèque Alfred-Monnin à l’Université de Saint Boniface et de celle du Centre du Patrimoine. »

« Les archives du Manitoba français sont là pour être découvertes et explorées, pour raconter une histoire que l’on ne saurait taire, une histoire qui intéresse, plus que jamais, les jeunes générations qui ont exprimé le profond désir de connaître les luttes et victoires des générations précédentes », conclut-elle.
Créé en 1956 par le Conseil de la vie française en Amérique dans le but d’encourager la production littéraire chez les francophones vivant à l’extérieur du Québec, en Amérique du Nord, le Prix Champlain a également pour objectif de susciter, chez les Québécois, un intérêt particulier à l’endroit des autres francophones d’Amérique.

Publié : avril 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface