Profil

Un départ empreint de reconnaissance

André SamsonC’est avec le cœur lourd et la tête remplie de souvenirs qu’André Samson quittera son poste de doyen de la Faculté des arts et de la Faculté des sciences à l’Université de Saint-Boniface (USB).

«  J’ai été sollicité pour le poste de vice-recteur à l’Université de Moncton, explique-t-il. J’ai accepté de soumettre ma candidature, non pas parce que je ne me plaisais pas à l’USB, bien au contraire, mais simplement afin de relever un nouveau défi. »

On peut dire que jusqu’à maintenant, André Samson n’a jamais eu froid aux yeux. Québécois d’origine et titulaire d’un doctorat en psychologie avec spécialisation en neurosciences de l’Université de Montréal, le professeur a choisi très tôt de quitter sa terre natale pour l’inconnu : l’Ouest canadien. Arrivé au Manitoba, son appétit pour l’enseignement s’est développé rapidement lorsqu’il a accepté un poste à l’USB comme professeur en psychologie.

«  Je suis un passionné du milieu universitaire, affirme André Samson. Enseigner, c’est entrer en contact avec les étudiants et vulgariser la connaissance scientifique. En psychologie, l’étude du système nerveux me fascine, mais ce qui est vraiment enrichissant, c’est de parvenir à transmettre ce savoir. »

Pendant 24 ans, M. Samson a enseigné la psychologie avec énergie et enthousiasme à plus de 6 000 étudiants du premier cycle universitaire. À ce tableau s’ajoute son engagement communautaire et sa participation à des marathons. Ce coureur aguerri a couru une douzaine de marathons qui l’on mené à aux ruelles de Boston, au centre-ville chargé de New York et aux terres de l’Alaska. « Ces courses sont parmi les plus beaux souvenirs de ma vie, confie-t-il. Déambuler à Manhattan sous le regard de plus de deux millions de spectateurs, c’est une expérience qui ne s’oublie pas. »

Amateur de jazz, André Samson a aussi animé pendant plusieurs années une émission musicale sur les ondes de la radio communautaire CKXL. S’il reconnaît sur le ton de la plaisanterie que le fait de ne pas savoir jouer d’un instrument de musique constitue « le grand drame de ma vie », rien ne semble pouvoir entraver la volonté de ce Québécois aux nombreux talents.

Cette détermination, à laquelle s’ajoutent une générosité exceptionnelle et des compétences pédagogiques indéniables, lui a permis d’accéder au poste de doyen de la Faculté des arts et de la Faculté des sciences il y a maintenant quatre ans. « Cette nouvelle fonction a été particulièrement enrichissante, confie André Samson. J’ai pu découvrir l’autre côté de la médaille, le pôle administratif de l’établissement, tout en conservant mon métier d’enseignant. »

« Pendant quatre ans, j’ai découvert l’univers des finances, des ressources humaines et des conventions collectives, précise-t-il. Mais cela ne m’a pas empêché, heureusement, de demeurer étroitement en contact avec la réalité de nos étudiants. »

Ce sont justement ces compétences, aussi bien en matière d’éducation que de gestion et d’encadrement, qui lui permettent aujourd’hui de prendre sa place comme vice-recteur à l’enseignement et à la recherche à l’Université de Moncton. « Je connais assez bien cet établissement et je ne crains pas de m’y installer, conclut André Samson. Je sais que ces quatre dernières années à l’USB en tant que doyen m’ont particulièrement bien outillé pour ce nouveau poste. Je me sens prêt à relever ce défi! »

Publié : juin 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface