Profil

À la découverte du français, et bien plus!

 Participantes du programme Explore
 Mickaela Churchill et Megann Licskai, participantes au programme Explore de l'USB

Deux étudiantes du programme Explore se réjouissent de leur expérience.

Mickaela Churchill étudie à l’Université d’Ottawa, dans le programme d’immersion française. Megann Licskai est issue de l’Université de Halifax. Toutes deux ont passé plus de deux mois à Saint-Boniface, de mai à juillet 2014, dans le cadre du programme de perfectionnement linguistique Explore offert par la Division de l’éducation permanente (DEP) de l’Université de Saint-Boniface (USB).

« Dans mon université à Ottawa, on a le choix de remettre nos travaux en anglais ou en français, raconte Mickaela Churchill. Jusqu’à maintenant, je n’avais pas assez confiance en mon français écrit pour remettre mes travaux dans cette langue. J’ai voulu participer au programme Explore pour me redonner confiance et pouvoir le faire l’an prochain. »

« Pour ma part, j’ai participé à Explore parce que le français est une partie de mon identité comme Canadienne, mais je n’ai pas l’occasion de le pratiquer souvent, car je vis dans une ville anglophone, avec des personnes anglophones et une école anglophone », poursuit sa camarade.

Les participantes d’Explore ont aussi découvert toute une communauté franco-manitobaine dont elles ignoraient l’existence. « Ça a vraiment été une belle surprise de découvrir les francophones de Winnipeg, se réjouit Megann Licskai. Ici, si on fait l’effort, on peut toujours parler en français à quelqu’un. C’est une communauté assez intime, dans une grande ville. Le meilleur des deux mondes! »

Mickaela Churchill garde quant à elle le souvenir d’un accueil hors pair. « Sur les plaques d’immatriculation du Manitoba, ça dit Friendly Manitoba et je trouve que c’est vrai, confie-t-elle. Les gens d’ici sont très accueillants, toujours prêts à discuter et se faire des amis. Ces gens vont vraiment me manquer. »

Les deux étudiantes francophiles ont en effet pu créer des liens forts avec la communauté franco-manitobaine, car elles y ont aussi travaillé pendant trois semaines grâce à une initiative conjointe du programme Explore et du programme Jeunesse Canada au Travail de la Fédération de la jeunesse canadienne-française.

« Ça nous a donné l’occasion de mettre en pratique nos compétences en français, se réjouit Mickaela Churchill. J’ai travaillé pour le comité Pédale qui veut lancer une coopérative de vélos à Saint-Boniface. J’étais chargée de travailler sur la soirée culturelle de la rentrée universitaire, Enrichissez votre vie étudiante. C’était un environnement de travail accueillant et sans stress. »

Megann Licskai a tout autant apprécié son expérience aux Éditions du Blé, une satisfaction partagée par ses employeurs. « C’est la première fois qu’on accueillait une étudiante de ce programme et on en a été très contentes, affirme l’assistante à la direction des Éditions du Blé, Emmanuelle Rigaud. On le refera volontiers. »

L’étudiante de Halifax a aidé à trier et archiver de vieux articles sur des auteurs et des livres de la maison d’édition, a participé à l’élaboration de catalogues et a recherché des auteurs perdus de vue.

« On a essayé de suivre ses intérêts et de lui offrir des expériences variées, toujours avec l’objectif de l’informer sur qui nous sommes comme organisme et comme communauté. C’est pourquoi elle a trié des articles sur des livres et des auteurs, pas des factures! », souligne Emmanuelle Rigaud

« Souvent, les étudiants issus d’immersion ne connaissent pas la francophonie canadienne, conclut la directrice des Éditions du Blé, Anne Molgat. C’est comme s’ils apprenaient une langue divorcée des gens qui la vivent. Le programme Explore leur offre l’opportunité de refaire le lien en se servant de la langue apprise dans un milieu qui l’utilise vraiment ». 

 

Publié : aout 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface