Profil

Un club étudiant à la Chambre

 Joel Martine et Faïçal Zellama
 Joel Martine (à gauche) et Faïçal Zellama (à droite) se réjouissent de la présence du CEEUSB dans la communauté, notamment à la CCFSB.

Démarré en 2013-2014, le Club d’entrepreneurship étudiant de l’USB est déjà membre de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface.

« Aller chercher notre adhésion à la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface (CCFSB) a été la première activité du Club d’entrepreneurship étudiant de l’Université de Saint-Boniface (CEEUSB) après sa création, se souvient le professeur orientateur du club, Faïçal Zellama. Pour nous, c’était une évidence. »

Le CEEUSB, qui a entamé sa deuxième année d’existence à l’automne 2014, œuvre en effet à rapprocher davantage l’Université de Saint-Boniface (USB) à sa communauté d’affaires.

« Les jeunes ont besoin de rencontrer la communauté d’affaires pour faire des études de cas dans le cadre de leurs cours, ou simplement pour faire du réseautage et dénicher des emplois d’été ou des stages, explique Faïçal Zellama. C’est plus facile en étant membres de la CCFSB! »

Les étudiants apprécient en effet l’opportunité d’avoir accès à la CCFSB. Cinq étudiants membres du CEEUSB en 2013-2014, aujourd’hui finissants de l’USB, ont même fait le choix de devenir membres individuels de la CCFSB après y avoir eu accès par le biais du Club d’entrepreneurship. La CCFSB a d’ailleurs créé une catégorie d’adhérents spéciale pour les accueillir : la catégorie étudiante.

« Alors que je suis encore étudiant en administration des affaires à l’École technique et professionnelle, j’ai pu nouer des relations avec des gens d’affaires à la CCFSB, raconte Pierre Paul Waguem. J’y ai même trouvé un mentor qui m’aide à développer mon projet professionnel de vente de terminaux de paiement en ligne. J’ai déjà signé quelques contrats pour faire des simulations.

« Sans le CEEUSB, j’aurais pu accéder à la CCFSB, mais ça m’aurait pris beaucoup plus de temps », assure-t-il.

Le président sortant du CEEUSB et finissant de l’USB, Joel Martine, précise que « les étudiants participent aux rencontres de la CCFSB sur une base volontaire. On assure un roulement d’une rencontre à l’autre pour que tous ceux qui le veulent puissent participer. C’est idéal pour le réseautage ».

Selon Faïçal Zellama, cette présence du CEEUSB à la CCFSB est non seulement d’intérêt pour les étudiantes et étudiants, mais aussi pour la CCFSB et la communauté car « ces étudiants sont la relève de la communauté d’affaires, souligne-t-il. Ce sont des entrepreneurs potentiels. Or l’un des défis de la communauté francophone aujourd’hui, c’est la relève d’entreprise. Si la CCFSB peut toucher directement les étudiants, ça va aider à solutionner ce problème ».

Quant à l’USB, elle en retire « un ancrage encore meilleur dans son environnement, poursuit Faïçal Zellama. Être en contact avec la CCFSB lui permet de mieux capter la réalité pour préparer ses étudiants à l’avenir ».

Le CEEUSB est un service aux étudiants. Tous les inscrits à l’USB, quelle que soit leur spécialité, en sont donc automatiquement membres. En 2013-2014, quelque 200 étudiants de l’USB ont participé au club d’une manière ou d’une autre.

Publié : octobre 2014

Un club étudiant à la Chambre

Démarré en 2013-2014, le Club d’entrepreneurship étudiant de l’USB est déjà membre de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface.

« Aller chercher notre adhésion à la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface (CCFSB) a été la première activité du Club d’entrepreneurship étudiant de l’Université de Saint-Boniface (CEEUSB) après sa création, se souvient le professeur orientateur du club, Faïçal Zellama. Pour nous, c’était une évidence. »

Le CEEUSB, qui a entamé sa deuxième année d’existence à l’automne 2014, œuvre en effet à rapprocher davantage l’Université de Saint-Boniface (USB) à sa communauté d’affaires.

« Les jeunes ont besoin de rencontrer la communauté d’affaires pour faire des études de cas dans le cadre de leurs cours, ou simplement pour faire du réseautage et dénicher des emplois d’été ou des stages, explique Faïçal Zellama. C’est plus facile en étant membres de la CCFSB! »

Les étudiants apprécient en effet l’opportunité d’avoir accès à la CCFSB. Cinq étudiants membres du CEEUSB en 2013-2014, aujourd’hui finissants de l’USB, ont même fait le choix de devenir membres individuels de la CCFSB après y avoir eu accès par le biais du Club d’entrepreneurship. La CCFSB a d’ailleurs créé une catégorie d’adhérents spéciale pour les accueillir : la catégorie étudiante.

« Alors que je suis encore étudiant en administration des affaires à l’École technique et professionnelle, j’ai pu nouer des relations avec des gens d’affaires à la CCFSB, raconte Pierre Paul Waguem. J’y ai même trouvé un mentor qui m’aide à développer mon projet professionnel de vente de terminaux de paiement en ligne. J’ai déjà signé quelques contrats pour faire des simulations.

« Sans le CEEUSB, j’aurais pu accéder à la CCFSB, mais ça m’aurait pris beaucoup plus de temps », assure-t-il.

Le président sortant du CEEUSB et finissant de l’USB, Joel Martine, précise que « les étudiants participent aux rencontres de la CCFSB sur une base volontaire. On assure un roulement d’une rencontre à l’autre pour que tous ceux qui le veulent puissent participer. C’est idéal pour le réseautage ».

Selon Faïçal Zellama, cette présence du CEEUSB à la CCFSB est non seulement d’intérêt pour les étudiantes et étudiants, mais aussi pour la CCFSB et la communauté car « ces étudiants sont la relève de la communauté d’affaires, souligne-t-il. Ce sont des entrepreneurs potentiels. Or l’un des défis de la communauté francophone aujourd’hui, c’est la relève d’entreprise. Si la CCFSB peut toucher directement les étudiants, ça va aider à solutionner ce problème ».

Quant à l’USB, elle en retire « un ancrage encore meilleur dans son environnement, poursuit Faïçal Zellama. Être en contact avec la CCFSB lui permet de mieux capter la réalité pour préparer ses étudiants à l’avenir ».

Le CEEUSB est un service aux étudiants. Tous les inscrits à l’USB, quelle que soit leur spécialité, en sont donc automatiquement membres. En 2013-2014, quelque 200 étudiants de l’USB ont participé au club d’une manière ou d’une autre.

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface