Profil

Célébrer la diversité par tous les moyens

L’USB organise pour la première fois, du 14 au 17 octobre, une Semaine de la diversité. Toute une panoplie d’activités sont au programme.

 Joel Martine et Faïçal Zellama
 Jocelyne Gagnon,
initatrice de la Semaine de la diversité

« On voulait souligner la richesse qui nous entoure malgré nos différences, favoriser l’inclusion, lance l’initiatrice de la Semaine de la diversité à l’Université de Saint-Boniface (USB) et coordonnatrice du Service des besoins spéciaux de l’USB, Jocelyne Gagnon. Notre slogan, c’est Ensemble, célébrons la diversité. »

Quatre groupes ont été identifiés : la diversité culturelle, la diversité religieuse, la diversité sexuelle, et la diversité physique et mentale. Pour mieux couvrir le sujet, Jocelyne Gagnon a vite rassemblé autour d’elle d’autres acteurs qui, en collaborant, ont su mettre sur pied quatre jours de programmation.

« Je suis très heureuse d’avoir pu collaborer avec tant de gens pour réaliser ce projet. Étudiantes et étudiants, membres du personnel et services de l’Université ont voulu embarquer, et l’envergure qu’a prise ce projet est tout à fait remarquable! »

Au programme de la Semaine, lancée le 14 octobre à 9 h au Centre étudiant Étienne-Gaboury, on compte des expositions, des films, de la musique, des témoignages, des discussions, une foire multiculturelle organisée par des étudiants, une chasse au trésor sur le thème lesbiennes-gays-bisexuels-transsexuels (LGBT), une présentation sur les droits de la communauté LGBT au Canada et dans le monde, des joutes de basketball en fauteuil roulant, mais aussi des découvertes culinaires!

« Toute la semaine au Centre étudiant, il va y avoir une exposition des drapeaux des 45 nations représentées à l’USB cette année, des mets de différentes cultures et de la musique internationale », annonce Jocelyne Gagnon.

De plus, en après-midi, deux films seront diffusés chacun sur deux jours. Le film Gabrielle de Louise Archambault qui évoque la déficience mentale, et la comédie Starbuck de Ken Scott sur la "famille" très diverse d’un donneur de sperme.

« On diffuse nos films sur deux jours pour rester dans les heures de classes, explique Jocelyne Gagnon. Les professeurs pourront donc venir avec leur classe! »

Un autre film, Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois, servira d’appui pour parler de diversité religieuse. « Le film sera suivi de témoignages d’étudiants de différentes religions, précise Jocelyne Gagnon. Ce ne sera pas une discussion, seulement une invitation à la réflexion. Le but, c’est l’ouverture. »

Enfin, Jocelyne Gagnon se réjouit de la venue d’une ancienne diplômée atteinte du trouble de panique. « Elle expliquera comment elle a géré son trouble pendant ses études, puis maintenant dans sa vie professionnelle, annonce-t-elle. La santé mentale reste encore très taboue, donc les étudiants actuels ne voulaient pas trop en parler. Je suis ravie d’avoir pu trouver quelqu’un de l’extérieur! »

Par ailleurs, la Bibliothèque Alfred-Monnin a préparé une exposition virtuelle rassemblant des livres et des films touchant les quatre groupes de diversité que cette première édition de la Semaine de la diversité de l’USB soulignera.

« La Semaine de la diversité peut vraiment rejoindre plein de cours, comme l’Éducation, le Service social ou encore les Sciences infirmières », conclut Jocelyne Gagnon.

Informations et horaires : ustboniface.ca/diversite

Publié : octobre 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface