Profil

Un donateur à honorer

Abritées sous le toit de l’Université de Saint-Boniface sont neuf peintures de l’artiste peintre winnipégois, Frank Mikuska.

Né en 1930 à Winnipeg, Frank Mikuska est considéré comme l’un des meilleurs peintres abstraits du Manitoba. Il a côtoyé des artistes de renom international, tels que Tony Tascona, Winston Leathers et Bruce Head.

Frank Mikuska
Frank Mikuska

« Mon sujet principal de travail, ce sont les souvenirs, révèle Frank Mikuska. Je m’intéresse à comment la mémoire est en relation avec le monde extérieur. Tout le monde parle de souvenirs, mais ceux-ci ne devraient pas être tenus pour acquis. Ils sont modifiés par le temps. La mémoire est un mythe, une métaphore de la culture et moi, je l’interprète visuellement. »

L’artiste winnipégois a commencé à étudier les beaux-arts en 1947 puis il a intégré l’École des arts de l’Université du Manitoba dès son incorporation en 1950. Il a fait partie de la toute première génération de diplômés de l’École des arts de l’Université du Manitoba, la seule au Manitoba à cette époque, en 1951.

« J’ai fait des tableaux à l’huile, à l’acrylique, mais surtout à l’encre, confie Frank Mikuska. J’ai notamment beaucoup utilisé l’encre plastique qui sèche très vite. Il fallait donc que je sois bien sûr de ce que je voulais faire! Ce n’était pas un problème, j’ai toujours été un artiste très spontané.

« Et depuis 2001, j’utilise le procédé d’impression du monotype, ajoute-t-il. Je fais donc le choix de ne dupliquer aucun de mes travaux. Tout ce que je fais est une impression unique. »

Artiste contemporain de grand talent, Frank Mikuska reconnait la difficulté de l’art contemporain pour le public. « C’est un langage visuel plus difficile à comprendre que celui des premiers peintres, comme Renoir ou Van Gogh, qui peignaient de manière réaliste sur des aspects sociaux de la vie, concède-t-il. Avec l’art contemporain, les gens doivent souvent aller chercher plus d’information pour pouvoir comprendre l’œuvre. »

La communauté de l’Université de Saint-Boniface (USB) peut toutefois s’y entrainer désormais! Au cours de l’année 2013-2014, Frank Mikuska a en effet fait don à l’université francophone de neuf de ses œuvres uniques.

« J’ai voulu faire un don de mes monotypes à l’USB, car c’est là-bas que mon gendre, Simon Laplante, y a obtenu un Master, confie Frank Mikuska. C’était très important pour lui d’obtenir son Master et d’écrire une thèse sur le syndrome d’alcoolisme fœtal, un mal qui touche sa fille adoptive, et l’USB a rendu ce rêve possible.

« De plus, l’USB a déjà toute une collection d’œuvres d’un de mes amis artistes, Tony Tascona, note-t-il. Ça a fini de me décider quand mon gendre m’a demandé si j’accepterais de faire don de quelques-unes de mes œuvres! Neuf œuvres, ça fait un petit bout de collection intéressant! », conclut Frank Mikuska.

 

Publié : octobre 2014

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface