Profil

Un don chargé d'ambition

Famille Fréchette-Fredette

Chantal Fréchette et Patrick Fredette, tous deux médecins à Sainte-Anne, cultivaient depuis longtemps le désir de contribuer au développement de l’Université de Saint-Boniface. C’est lorsque leurs enfants ont atteint l’âge d’entamer leurs études supérieures qu'ils se sont engagés à remettre une somme non négligeable de 50 000 $ à l’établissement duquel ils ont obtenu chacun un baccalauréat ès sciences.

« Lorsque notre fille est entrée à l’USB, il était temps de matérialiser nos plans, indique Chantal Fréchette. Nous considérons le don comme un investissement pour nos enfants et pour l’avenir de l’USB. »

Si l’Université et sa destinée leur tiennent tant à cœur, c’est pour deux raisons. D’une part, elle est la seule université francophone du Manitoba, et d’autre part, ils estiment que la communauté francophone a le devoir de veiller à la bonne santé des établissements d’enseignement puisqu’ils forment la génération de demain.

« C’est une excellente université, souligne Patrick Fredette. Nous parlons en connaissance de cause puisque nous avons tous les deux étudié là. C’est pour cette raison que nous voulons encourager les jeunes à s’y inscrire et nous souhaitons aider l’USB à développer les moyens d’attirer des étudiants pour ses programmes. »

Des bourses incitatives

Le désir de faire don de la famille Fréchette-Fredette a été renforcé le jour où leur fils a reçu un appel téléphonique de la part d’une autre université qui lui exprimait son souhait de l’accueillir. 

« C’est formidable que mon fils ait autant d’options, mais il faut aussi reconnaître qu’il y a beaucoup d’options localement. J’aimerais que nos futurs leaders puissent profiter de tout ce que notre communauté a à offrir. L’Université de Saint-Boniface en est un exemple parfait d’un service de qualité local. »

Le couple de médecins a employé son don à la création du fonds de bourses de mérite sportif. « Patrick et moi aimions beaucoup le sport à l’université, soutient Chantal Fréchette. Nous pensons qu’il s’agit d’un créneau intéressant pour attirer les jeunes. Ils sont nombreux à pratiquer un sport de haut niveau et à vouloir continuer à progresser dans ce domaine. »

« Mettre l’accent sur les sports est un bon moyen de développer des facettes universitaires autres que seulement académiques et, ainsi, d’harmoniser les différentes disciplines, continue Patrick Fredette. Nous aimerions attirer les athlètes à l’USB plutôt que de les voir opter pour d’autres établissements qui offrent des bourses plus importantes et qui possèdent des équipes sportives plus fortes. »

Orientés vers le changement

La famille Fréchette-Fredette a longuement hésité avant de révéler son identité en créant le fonds de bourses de mérite sportif. « Généralement, nous préférons le don anonyme, reconnaît Chantal Fréchette. Dans le cas de l’USB, la question s’est cependant posée différemment. »

« Nous ne voulons pas de publicité personnelle, ce n’est pas l’idée, soutient Patrick Fredette. La raison pour laquelle nous avons affiché notre nom est que celui-ci révèle que nous sommes d’anciens étudiants de l’USB. Nous souhaiterions que notre geste inspire d’autres anciens de l’USB à verser des dons qui permettent de créer des programmes au sein de l’Université. »

Enfin, si le couple a offert une somme d’une telle ampleur, c’est parce qu’il considère qu’elle est utile pour amener le changement. « Nous voulions faire quelque chose de substantiel pour les jeunes, remarque Patrick Fredette. Une somme importante en une fois permet la création d’une bourse. C’est pourquoi nous avons choisi cette option, bien que des plus petites sommes sont aussi importantes. Nous sommes heureux de rendre à la communauté un petit peu de ce qu’elle nous a donné. »

 

 

Voir d'autres profils

Je veux faire un don! Découvrez les différentes façons de donner à l’Université ou faites un don en ligne maintenant!

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface