Nouvelles et événements

L’USB en marche vers l’excellence

10 décembre 2014

L’Université de Saint-Boniface a rassemblé le 5 décembre neuf experts en enseignement et des dizaines d’intéressés afin d’échanger des idées et des pratiques qui permettront la création d’un centre d’excellence en enseignement bilingue.

« L’excellence dans le domaine de l’éducation est importante pour le gouvernement du Manitoba et son ministère de l’Éducation, annonce le recteur de l’Université de Saint‑Boniface (USB), Gabor Csepregi. À l’USB, on veut donc créer un centre d’excellence en enseignement bilingue d’ici deux ou trois ans. On a organisé un colloque pour aider à en définir la nature. »

Responsable avec l’aide d’un comité organisateur du colloque qui s’est tenu le 5 décembre à l’USB, Gabor Csepregi se réjouit d’avoir fait venir neuf experts en excellence en enseignement locaux, mais aussi du Québec, comme le directeur du Bureau des services pédagogiques de l’Université Laval, Nicolas Gagnon.

Mark Torchia, directeur du Centre for the Advancement of Teaching
and Learning de l’Université du Manitoba

« Le plus important, c’est que le centre soit capable d’influencer la valeur de l’institution, affirme Nicolas Gagnon. Il doit permettre à l’université de devenir meilleure dans sa mission pédagogique et de recherche, malgré les ressources limitées. Pour cela, mieux vaut cibler des projets gagnants et bien les faire plutôt que tout faire mais pas bien. Et surtout, le bon apprentissage de l’étudiant doit toujours être l’objectif. »

Pour sa part, le directeur du Centre for the Advancement of Teaching and Learning de l’Université du Manitoba, Mark Torchia, a mis l’accent sur l’importance de travailler en partenariat avec les instructeurs, l’administration et aussi les apprenants, pour être plus efficaces et mieux répondre aux besoins du moment.

« Il est important de toujours demander aux parties prenantes ce dont elles ont besoin, de passer beaucoup de temps à les écouter, estime-t-il. Ça prend du temps, mais ça permet une meilleure qualité de service, et avec la qualité vient l’engagement. Ça vaut le coup! »

« Personne ne peut porter un tel projet de centre d’excellence sur son dos tout seul, renchérit Nicolas Gagnon, donc l’initiative de l’USB de rassembler divers membres de son institution et des partenaires extérieurs était essentielle et déterminante. »

Outre le fait de partager leurs visions d’un centre d’excellence en enseignement, Mark Torchia comme Nicolas Gagnon ont beaucoup apprécié l’opportunité d’échange d’idées que le colloque de l’USB offrait.

« C’est le début d’un processus important de réflexion pour l’USB, mais c’était aussi pour nous une opportunité d’apprendre mutuellement de nos pratiques, se réjouit Mark Torchia. On n'a pas toujours l’occasion de sortir la tête de nos propres travaux! »

« Dès le premier conférencier, il y avait déjà des idées que je vais garder!, conclut Nicolas Gagnon. Je veux maintenant tenir un colloque comme celui-ci chez nous. C’est une vraie richesse de discuter d’idées ensemble et le point de départ de beaucoup de projets. Et ça permet de faire le point sur ses propres réalisations. »

Le colloque servira de base à la rédaction d’un rapport qui sera remis à Éducation Manitoba, avec des recommandations pour mettre sur pied le nouveau centre d’excellence bilingue.

Il existe déjà une multitude de centres d’excellence en enseignement à travers le Canada, y compris à l’Université du Manitoba, mais ce sera le premier à l’USB et le premier bilingue au Manitoba.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface