Nouvelles et événements

La collaboration dès l’apprentissage

13 mars 2015

Cinq disciplines de l’Université de Saint-Boniface ont rassemblé leurs étudiants pour un exercice en commun le 12 février dernier.

Les 43 étudiants de dernière année du baccalauréat en sciences infirmières, de service social, de sciences infirmières auxiliaires, d’aide en soins de santé et d’éducation de la jeune enfance de l’Université de Saint Boniface (USB) ont en effet pris part à une session transdisciplinaire où ils devaient, ensemble, prendre un cas d’étude en charge.

43 étudiants de 5 disciplines collaborent
43 étudiants de 5 disciplines de l'USB collaborent sur un projet.

 « C’était la première fois qu’on rassemblait autant de disciplines pour une simulation, affirme la professeure pour le baccalauréat en sciences infirmières, Jacqueline Avanthay Strus. On avait déjà fait une session commune avec les étudiants de sciences infirmières et travail social, mais ce n’était pas comparable. Cette fois-ci, ils ont tous beaucoup plus appris sur les rôles de chacun! »

La session proposait un scénario qui incorporait les rôles des différentes disciplines, et pour la première fois, l’offre active était un élément important. « On parle continuellement d’offre active de services en langue française dans nos cours, explique-t-elle, mais c’est rare que nos étudiants puissent la mettre en pratique. »

Répartis en groupes formés des cinq disciplines, les étudiants ont donc pris en charge le cas qui leur était présenté dans toutes ses dimensions grâce à un travail d’équipe.
« Le travail interdisciplinaire, la collaboration d’équipe, ce sont les tendances actuelles, mentionne Jacqueline Avanthay Strus. Or les recherches montrent que si ce travail interdisciplinaire n’est pas encouragé dès avant le diplôme, ça se fait plus difficilement plus tard, d’où l’intérêt de nos sessions transdisciplinaires. Les gens qui ont appris à travailler ensemble à l’école continueront à le faire, et ils seront devenus de très bons collaborateurs! »

Elle ajoute que ce genre d’exercice aide à améliorer les compétences communicationnelles, ce qui réduit le taux d’erreurs, de dédoublements et de tests non nécessaires ».
Quant à l’offre active, outre le fait de l’avoir mise en pratique lors de la simulation, la professeure se réjouit que ces étudiants connaissent désormais des personnes bilingues dans les autres disciplines. « Lorsqu’ils seront dans le monde du travail et qu’ils seront les seuls de leur discipline à parler français, ce sera plus facile pour eux d’être les avocats de l’offre active. Ils se sentiront mieux appuyés. »

 

Projet transdisciplinaire en services de santé
Cinq disciplines de l'USB ont rassemblé leurs étudiants pour un exercice en commun le 12 février dernier

Au sortir de la session, qui a duré trois heures, les commentaires des étudiants étaient en très grande majorité positifs, avec 98 % qui recommanderaient cet exercice à d’autres étudiants.

Déjà, l’USB réfléchit à mettre sur pied une session encore plus importante en 2016, sur toute une journée et avec davantage de disciplines intégrées. « On veut en faire une session annuelle, conclut Jacqueline Avanthay Strus. Pour 2016, on a déjà lancé l’invitation au programme bilingue de médecine de l’Université du Manitoba, ainsi qu’au programme d’éducation de l’USB. »

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface