Nouvelles et événements

Un colloque sur le journalisme rassemblera plus de 30 rédacteurs en chef

Logo du 100e de La LibertéÉtudiants, professeurs et curieux en tout genre, à vos plumes et à vos agendas! L’Université de Saint-Boniface aura l’honneur d’accueillir le 25 juin prochain un colloque sur le journalisme, organisé dans le cadre des 100 ans du journal La Liberté.

Les quelque 150 participants pourront assister à des interventions de John Stackhouse, rédacteur en chef du Globe and Mail, de Mario Girard, directeur de l’information à La Presse et d’autres représentants de journaux canadiens tels que Le Droit, Le Devoir, The Ottawa Citizen ou encore The Province.

Le professeur d’histoire à l’USB, Luc Côté, joue le rôle d’intermédiaire entre l’Université et La Liberté. Pour lui, ce journal communautaire a toujours été une source de renseignements très utile. 

« J’étais le responsable du volet Médias et identité au sein de l’Alliance de recherche universités-communautés sur les identités francophones de l’Ouest canadien (ARUC-IFO), explique-t-il. Donc j’ai été amené à beaucoup fouiller dans La Liberté.

« Pour mes cours, c’était également une façon d’initier mes élèves au microfilm et de les introduire au journal qui est à la fois une source historique et un univers de représentation très riche », ajoute-t-il.

Luc Côté, qui a réalisé sa thèse sur la publicité, est en effet un passionné du monde des communications. « Je suis très intéressé par l’établissement du bac en communications à l’USB, confie-t-il. Je sais que nous avons un défi en matière de communication en français. C’est pour ça que ce colloque est intéressant pour l’USB et La Liberté. »

Cette rencontre, qui rassemblera plus de 30 rédacteurs en chef de tout le pays sera non seulement l’occasion de débattre sur les enjeux du journalisme de demain, mais également de lancer officiellement l’association des journaux centenaires du Canada.

« C’est complémentaire, lance le professeur. D’un côté, on a le club des journaux centenaires qui souligne la pérennité de la presse, et de l’autre côté, on va se pencher sur les défis du journalisme dans une époque d’incertitude, autant sur la forme que sur la profession. »

En effet, qu’ils soient d’ordre financier, éthique ou technologique, les défis qui attendent la presse de demain sont nombreux. Et ils concernent aussi bien des journaux communautaires comme La Liberté que des quotidiens de grande envergure comme La Presse

« C’est aussi un évènement qui va au-delà des frontières linguistiques, conclut Luc Côté. Des services de traduction simultanée seront offerts. Ça vient couronner le rapprochement entre le Winnipeg Free Press et La Liberté qui a été initié ces dernières années. »

Pour vous inscrire, écrivez à : administration@la-liberte.mb.ca ou composez le 204 237-4823.

 

Télécharger icone_pdf l'invitation et l'horaire du colloque

 

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface