Profil

Un comptable à l’avenir incroyable

L’ancien étudiant de l’Université de Saint-Boniface (USB), Jean-Guy Talbot, dirige aujourd’hui une entreprise de comptabilité dont le succès ne fait que grandir.

Jean-Guy Talbot

Diplômé en 1983 du cours de comptabilité au Collège communautaire Saint-Boniface, aujourd’hui École technique et professionnelle (ETP) de l’USB, c’est là-bas que Jean‑Guy Talbot s’est découvert une passion pour la comptabilité qui ne l’a pas quitté depuis.

Après avoir obtenu sa désignation de comptable général agréé (CGA) en 1991, il s’installe en effet à son propre compte comme comptable.

« L’USB, ça a été la fondation de toute ma carrière, affirme Jean-Guy Talbot. C’est aussi de là que sont venus beaucoup de mes employés, notamment Joelle Régnier, Justin Chaput et Pierre Normandeau qui sont maintenant partenaires de Talbot et Associés, mais aussi Emélie Gamache, Julien Grenier, Jocelyne McWilliams et Valérie Chaput.

« En fait, jusqu’à il y a une dizaine d’années, ceux qui venaient de l’USB étaient la grosse majorité parmi les employés. L’USB offre vraiment de bonnes bases de comptabilité! »

Le recrutement de diplômés de l’USB permet aussi à Talbot et Associés de continuer d’offrir un service bilingue de qualité, un aspect important pour l’entreprise, car un quart de sa clientèle est francophone.

Talbot et Associés offre tout type de services. « Depuis le début, on fait de tout, révèle Jean-Guy Talbot. Des impôts, de la comptabilité, de la vérification, beaucoup de consultation, et ce pour les entreprises comme pour les particuliers. Si un dollar est attaché à un problème, on essaie de le résoudre! »

L’entreprise a toutefois développé quelques niches spécifiques : la francophonie, le rural avec notamment une importante clientèle de fermiers, les organismes à but non lucratif comme les garderies francophones, et plus récemment les déclarations d’impôts américaines.

« On a la désignation américaine de Certified Public Accountant (CPA), se réjouit Jean-Guy Talbot. Il y a très peu de comptables au Manitoba qui l’ont, donc c’est une niche en or pour nous! »

Enfin, il a créé une autre corporation au printemps 2015, RêveNew Practice Management Inc., dont le but est d’aider les autres comptables à avoir du succès.

« Je me suis rendu compte qu’il y avait un besoin dans le domaine pour appuyer les comptables, donc j’ai lancé une entreprise pour justement combler ce besoin.

« Et depuis, sans même avoir de site Internet, j’ai déjà des clients de la Colombie-Britannique, du Québec, de l’Alaska et surtout du Manitoba! À ma connaissance, nous sommes deux à faire ça au Canada et cinq en Amérique du Nord. »

Par ailleurs, Talbot et Associés connait une grande expansion physique. L’entreprise basée à Saint‑Norbert, qui a toujours eu un bureau satellite à Notre-Dame-de-Lourdes, est désormais présente à Saint-Boniface où elle s’est amalgamée en mars 2015 avec Gautron Management Services, et maintenant à Ashern. En outre, le bureau de Saint-Norbert va être agrandi de 6 000 à 10 200 pieds carrés.

« Au total, on est actuellement une trentaine de personnes, cinq autres avec Ashern, et on continue d’embaucher, se réjouit Jean-Guy Talbot. Nos affaires grandissent tellement! Cette année, juste à Saint-Norbert, on a fait 2 500 déclarations d’impôts et ce n’est pas fini! Notre futur s’annonce incroyable. »

 

Publié : aout 2015

De Taïwan à l’art-thérapie

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface