Profil

Une carrière en sciences bien bouclée

Après avoir réalisé ses études en pharmacologie à Winnipeg, rien n’indiquait qu’Aurèle Boisvert allait, quelques années plus tard, passer son certificat en enseignement et venir à l’Université de Saint-Boniface (USB) pour y enseigner pendant toute une carrière. 

Aurèle Boisvert
Aurèle Boisvert, professeur en sciences, prend sa retraite après 31 ans de service à l’USB.

À l’heure de sa retraite, 31 ans plus tard, ce pharmacien de formation se dit satisfait de là où la vie l’a mené.

Ce natif de Notre-Dame-de-Lourdes a connu différentes fonctions au sein de l’USB, comme enseignant en chimie, chef du secteur des sciences expérimentales et coordonnateur des laboratoires de recherche. Parmi les plus récents projets dont il a mis la main à la pâte, on peut compter la mise sur pied du programme coopératif en sciences à l’USB.

« C’était très important de lancer le programme coopératif en sciences pour permettre aux étudiants de faire de la recherche scientifique, explique Aurèle Boisvert. À l’USB et en sciences, il n’y a pas que la médecine! »

Entre le début des années 1980 et aujourd’hui, Aurèle Boisvert a pu voir d’un bon œil l’évolution des différents programmes, et l’intérêt des étudiants pour les sciences et la chimie en particulier. « Il y a 30 ans, seulement une quinzaine d’élèves étudiaient la chimie en français. Aujourd’hui il y a entre 50 et 60 élèves par année. »

Défenseur de la francophonie, Aurèle Boisvert a travaillé pour de nombreuses pharmacies dans les villages francophones du Manitoba, mais il garde avant tout un souvenir ému de son passage par Winnipeg et l’USB. « Ça a été un honneur et un privilège de travailler à l’intérieur de ces murs. L’USB est une université unique, la seule université francophone au cœur du Manitoba. »

Pour lui, cette université est une chance pour les étudiants et pour la communauté, et elle contient une mixité qui fait vivre le français dans un environnement majoritairement anglophone. « C’est une des plus belles universités du Canada, de petite taille mais avec beaucoup de cachet. Pour moi, durant mes plus de 30 années comme employé de l’USB, je n’avais pas seulement un métier, j’avais plus que ça. C’était une conviction sur laquelle repose mon engagement envers le français au Canada. »

Au courant des années, Aurèle Boisvert a appris à beaucoup aimer son métier. Pour lui, accompagner les étudiants était une chose indispensable. « Il faut toujours donner le bénéfice du doute aux étudiants, il faut croire en eux! »

En fait, c’est cette relation privilégiée avec les étudiants qu’il retiendra le plus, entre autres parce qu’elle lui a permis d’apprendre et de grandir lui aussi. « Je me suis retrouvé à beaucoup apprécier les étudiants. Aussi, dans les dernières années à l’USB, j’ai découvert la compassion pour les élèves, une chose absolument essentielle. »

Si le professeur a apprécié le travail en équipe avec différents collègues, c’est toujours dans cet état d’esprit de partage qu’il s’est lancé dans plusieurs projets. Aujourd’hui, Aurèle Boisvert siège au conseil d’administration d’EnVision qui travaille avec les personnes en situation de handicap mental, et il est aussi président de la banque alimentaire de Sainte-Anne.

Une vie bien remplie, mais des projets plein la tête, Aurèle Boisvert se projette dans le futur, avec envie. « J’ai beaucoup aimé travaillé à l’USB, mais je dois maintenant prendre une nouvelle orientation. Il y a d’autres projets dans lesquels j’aimerais me lancer. »

Au mois d’octobre 2015, on fait donc hommage à Aurèle Boisvert et à bien d’autres qui se sont dévoués à leur Université pendant de nombreuses années, soit Gisèle Barnabé, Didier Boulloigne, Robert Dumontier, Rolland Gaudet, Diane Johnson, Francine Laurencelle, Gilbert Legal, Carmelle Mulaire, Marjolaine Pelletier, Roland Saurette et Danielle Séguin-Tétreault.

Publié : octobre 2015

 

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface