Nouvelles et événements

Une équipe d’improvisation sympathique laisse sa marque au Québec

4 décembre 2015

Seize équipes s’affrontaient lors du tournoi d’improvisation Le Paradoxe qui s’est déroulé au Québec le mois de novembre dernier. Organisé annuellement par l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), le tournoi a accueilli du 6 au 8 novembre deux équipes de l’extérieur du Québec, dont une de la France et l’autre de l’Université de Saint Boniface (USB).

Accompagnée du coordonnateur du Service d’animation culturelle (SAC) de l’USB et entraineur pour l’occasion, Yan Dallaire, l’équipe de l’USB était formée des étudiants et étudiantes Alexander Coates, Maryse Gagné,  Mariève LaFlèche et Jacques de Moissac, aussi joueurs et joueuses dans la Ligue d’improvisation du Manitoba (LIM), ainsi que de deux joueurs de la LIM, Mathieu Rémillard et André Vrignon-Tessier.

Équipe d'improvisation USB
L’équipe d’improvisation de l’USB accompagnée de l’entraineur, Yan Dallaire (Photo : Mélina Dufour)

« Il est important de préciser que ce n’est pas un tournoi universitaire, mais un tournoi communautaire, indique Yan Dallaire. Grâce à cela, nous avons pu emmener avec nous deux mentors de la LIM, en plus des quatre étudiants qui se sont tout de suite montrés volontaires pour participer à ce tournoi. »

L’équipe a d’abord pu bénéficier d’un atelier qui leur a permis d’affiler leur jeu. « Nous avons passé la journée du 5 novembre au Québec pour une journée de formation en improvisation, explique Yan Dallaire. Nous étions en compagnie de l’équipe venue de France, accompagnée d’un formateur. » 

Lors du tournoi, l’équipe manitobaine a certainement fait un coup d’éclat. Malgré une défaite contre la France, qui était l’une des meilleures équipes du tournoi, l’équipe manitobaine a réussi à remporter ses deux autres matchs contre des formations expérimentées.

« Nous sommes très contents des résultats, mentionne Yan Dallaire. C’est un exploit pour une équipe du Manitoba, nous étions un petit peu les étrangers là-bas, au Québec. En plus de ça, le match contre la France a été notre gros coup de cœur, une rencontre extrêmement positive. »

En plus de ces affrontements très formateurs, la délégation du Manitoba n’est pas rentrée les mains vides. « Nous sommes revenus, en plus, avec la médaille de bronze, continue le coordonnateur du SAC. C’est la médaille qui est remise à l’équipe la plus sympathique. Tous les joueurs de toutes les équipes ont voté pour le prix de la sympathie, et nous sommes ravis et touchés qu’on nous l’ait accordé. »

Si l’improvisation en français est peu développée au Manitoba, et dans les provinces de l’Ouest en général, ce sont des compétitions comme celle-ci qui peuvent lui faire prendre de l’ampleur, comme l’explique Yan Dallaire. « Ça forme les joueurs et ça permet de solidifier la LIM. Si on pouvait plus régulièrement participer à des compétitions de bon calibre, ça donnerait un essor à l’improvisation ici. »

« Ce serait bien évidemment intéressant de rêver à une compétition à l’extérieur du Québec, finit-il. Une compétition nationale ou internationale, ici, à Saint-Boniface. »

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface