Nouvelles et événements

La mobilité étudiante : une valeur ajoutée

4 février 2016

La mobilité étudiante : une valeur ajoutée

Vu qu’elles aident à mieux former les étudiantes et étudiants et à les sensibiliser davantage aux réalités du monde, les occasions de mobilité étudiante se multiplient. Il va sans dire que cette notion de voyager pour s’instruire prend de l’importance à l’Université de Saint-Boniface (USB).

« La mobilité étudiante est une valeur ajoutée à nos programmes éducatifs, note Robin Rooke-Hanke, coordonnatrice du Bureau international à l’USB. Elle contribue à l’épanouissement de nos étudiants, à l’ouverture à d’autres cultures, et cela devient un atout pour la communauté, pour notre société. »

L’USB offre ainsi aux étudiants diverses opportunités de poursuivre leur programme d’études ailleurs, soit dans une autre province canadienne ou dans un autre pays.

Des études interprovinciales

Pour la cinquième année, le Programme de bourses de mobilité étudiante interprovinciale est lancé. Chapeauté par l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), avec l’appui financier du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) du gouvernement du Québec,  le programme offre aux étudiants et étudiantes la possibilité de poursuivre leurs études pendant un ou deux semestres au cours de l’année universitaire 2016-2017 dans un établissement postsecondaire à l’extérieur de la Province.

Réalisé en collaboration avec quinze des établissements membres de l’ACUFC, y compris l’Université de Saint-Boniface et trois universités québécoises, le Programme de bourses de mobilité étudiante interprovinciale s’adresse à tous les étudiants canadiens et résidents permanents qui fréquentent l’un des établissements d’enseignement francophones ou bilingues participants.  Les candidates et candidats retenus recevront chacun une bourse de 5 000 $ pour couvrir leurs frais de déplacement et de séjour. 

Le programme permet aussi le développement de liens et des échanges fructueux entre les établissements canadiens de langue française, et assure un plus grand rayonnement de leurs programmes et de leur singularité.

Un accueil français

L’Université de la Paix rassemble chaque année à Caen, en France, une cinquantaine d’étudiantes et étudiants, de l’Europe et d’ailleurs, pour des échanges pluridisciplinaires sur un thème particulier concernant la paix et comment la penser, le tout se déroulant en français.

Cette année, on s’est arrêté sur le thème « Droits culturels, facteurs de paix? ». Ainsi, du 27 juin au 3 juillet 2016, l’Université de la Paix ouvrira ses portes à des étudiants de l’USB, résidents manitobains seulement, ayant effectué un minimum de deux ans d’études en droit, en sciences sociales, en sciences politiques, en histoire, en géographie ou en français. 

Les frais du séjour à Caen sont presque entièrement pris en charge par l’Université de la Paix.

Les étudiants de l’Université de Saint-Boniface peuvent également soumettre une demande d’une bourse de 2 500 $ afin d’aider à défrayer le cout de transport vers Caen. Toutefois, bien que plusieurs places soient disponibles pour poursuivre des études à l’Université de la Paix, une seule bourse de frais de transport sera remise. 

Les étudiants et étudiantes de l’USB intéressés par ces programmes de mobilité sont invités à communiquer avec le Bureau international de l’USB avant le 22 février 2016

 

L’Université de Saint-Boniface accepte présentement des demandes pour diverses bourses qui seront décernées durant la session d’hiver 2016. 

Parmi les bourses disponibles, on peut compter entre autres une série de bourses touchant la mobilité, fonds qui permettent ainsi aux étudiants et étudiantes de faire un séjour à l’étranger dans le cadre de leur programme d’études, une bourse offrant des ressources humaines, financières et techniques pour faciliter la mise sur pied de projets culturels, ainsi que des bourses pour les étudiants d’ascendance métisse.

Toutes les demandes doivent être dûment remplies et remises au Registrariat avant la date limite respective.

« Il est aussi possible de recevoir de l’aide pour remplir sa demande de bourse, explique la registraire de l’USB, Christine Mahé-Napastiuk. Notre Service d’orientation est là pour répondre à toutes les questions sur les bourses et pour assurer une bonne compréhension du processus. »

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface