Profil

Des femmes de grand mérite

Toutes des anciennes de l’Université de Saint-Boniface, que ce soit au sein du corps étudiant, professoral ou administratif, Sœur Léonne Dumesnil, Annette Saint-Pierre, Carmen Campagne et Raymonde Gagné ont chacune reçu l’Ordre du Canada pour leurs contributions, respectivement en 1981, 2004, 2014 et 2015. Quatre femmes qui font la fierté de leur Université.

 

Des femmes de grand mérite
Sœur Léonne Dumesnil, Annette Saint-Pierre, Carmen Campagne et Raymonde Gagné

Sœur Léonne Dumesnil

Étudiante au Collège universitaire de Saint-Boniface (CUSB) de 1961 à 1971, où elle a obtenu un baccalauréat en arts en 1971, Sœur Léonne Dumesnil est membre de la congrégation de sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) depuis l’âge de 16 ans. Cet appel de Dieu l’a menée sur la voie de l’éducation de la jeunesse, la mission première de sa congrégation.

En particulier, Sœur Léonne Dumesnil s’est distinguée par son travail comme directrice de la première école qui a offert un programme d’immersion française au Manitoba, l’école paroissiale du Sacré-Cœur, en 1973, puis par l’ouverture de deux autres écoles d’immersion en 11 ans.

Annette Saint-Pierre

Née au Québec, Annette Saint-Pierre a été professeure au secondaire du Collège Saint‑Boniface de 1970 à 1974 et professeure de littérature de 1970 à 1987. Elle a notamment créé le premier cours de littérature canadienne-française dans l’Ouest canadien.

Grande passionnée de théâtre et de littérature, en particulier de Gabrielle Roy, et elle-même écrivaine de romans et d’essais à succès, Annette Saint-Pierre a cofondé les Éditions du Blé en 1974, puis fondé le Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest (CEFCO) en 1978 avec le Bulletin du CEFCO, devenu en 1989 les Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, et les Éditions des Plaines en 1979.

Elle a aussi beaucoup contribué à empêcher la destruction de la maison natale de Gabrielle Roy à Saint-Boniface, qu’elle a connue personnellement. La Maison Gabrielle-Roy est devenue un musée en 2004.

Carmen Campagne

Issue d’une grande famille fransaskoise de sept enfants, Carmen Campagne a grandi sur une ferme à Willow Bunch où la musique était très présente, avant de venir faire des études en éducation au CUSB de 1978 à 1981.

Après quelques années dans l’enseignement, elle est retournée dans les années 1980 à son premier amour, la musique pour enfants. Une décennie plus tard, Carmen Campagne était devenue « la diva des petits » grâce à ses chansons en français dynamiques, inspirées bien souvent de la ferme de son enfance.
Aujourd’hui, cette auteure-compositrice-interprète francophone a déjà lancé 11 albums et quatre DVD, et vendu plus d’un million de disques en France et au Canada.

Raymonde Gagné

Originaire de Saint-Pierre-Jolys, Raymonde Gagné est venue faire son baccalauréat en arts au CUSB de 1973 à 1976, suivi d’un certificat en éducation en 1976-1977.

Elle a ensuite consacré 30 ans de carrière à l’enseignement supérieur en français au Manitoba en devenant respectivement, de 1984 à 2014, professeure au CUSB, directrice de l’École technique et professionnelle, directrice de la Division de l’éducation permanente, et rectrice du CUSB de 2003 à 2010 puis de l’Université de Saint-Boniface de 2011 à 2014.

Parmi ses grands succès en tant que rectrice, elle a mené la campagne de financement qui a permis la création du pavillon des sciences de la santé Marcel-A.-Desautels, à la fine pointe de la technologie; elle a fait en sorte que le CUSB devienne USB, une Université à part entière; elle a réorganisé la gouvernance de l’USB pour une meilleure efficacité, et elle a développé l’attrait international mais aussi local de l’USB.

Publié : mars 2016

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface