Nouvelles et événements

Ténacité et pensée stratégique nommées au Sénat

18 mars 2016

L’ancienne rectrice de l’Université de Saint-Boniface, madame Raymonde Gagné, a été  nommée Sénatrice aujourd’hui, vendredi 18 mars 2016. Celle qui a occupé le poste de rectrice pendant 11 ans à l’Université de Saint-Boniface est aussi membre de l’Ordre du Canada et du Manitoba.

Raymonde Gagné 

« Nous sommes très fiers de la nomination de Madame Gagné qui a, de par son travail ardu à maints niveaux, démontré un engagement sans bornes pour le mieux-être et le développement de l’Université de Saint-Boniface, de sa communauté et de la francophonie canadienne, souligne le recteur de l’Université de Saint-Boniface, Gabor Csepregi. Nous sommes convaincus que son esprit de collaboration, son approche rassembleuse, sa ténacité et sa pensée stratégique seront mis à bonne contribution au sein du Sénat canadien. C’est un honneur qui rejaillit sur notre établissement, mais surtout sur la communauté francophone du Manitoba qui lui tient tant à cœur. »

Diplômée de l’Université de Saint-Boniface, enseignante, ancienne directrice de l’École technique et professionnelle, puis première femme au poste de rectrice de l’établissement, Raymonde Gagné a façonné l’établissement de maintes façons. Son passage à la tête de l’USB aura été marqué entre autres par la construction du Pavillon Marcel-A.-Desautels, le changement de statut de l’établissement à « Université de Saint-Boniface », l’essor des programmes de santé, l’augmentation marquée des inscriptions et l’achat de résidences universitaires. Cette nomination s’ajoute à un parcours professionnel remarquable et exemplaire.

Le premier ministre Justin Trudeau a également choisi six autres nouveau sénateurs dont Murray Sinclair, ancien juge du Manitoba qui a présidé la Commission de vérité et réconciliation pour faire la lumière sur les abus commis dans les pensionnats autochtones, André Pratte, ancien éditorialiste en chef du quotidien La Presse, l’athlète Chantale Petitclerc, Frances Lankin, ancienne ministre au sein du gouvernement néo-démocrate de Bob Rae en Ontario et Ratna Omidvar, une référence dans le domaine de l'immigration et de la diversité de l'Université Ryerson, en Ontario.

Les candidats nommés par le premier ministre ont été recommandés par un comité consultatif, qui s’est penché sur l’analyse de possibles candidatures ces deux derniers mois, dressant ainsi une liste de personnes ayant les qualités et les compétences nécessaires pour siéger au Sénat. Ces nouveaux sénateurs, quoique nommés par le gouvernement Trudeau,  siégeront tous à titre de sénateurs indépendants. 

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface