Nouvelles et événements

De brillantes carrières en devenir

19 novembre 2013

Jean-Pierre ParentyLe mardi 4 novembre, au cours d’un dîner de recrutement de la Faculté d’éducation et des études professionnelles, de nombreux étudiantes et étudiants de l'Université de Saint Boniface se sont réunis afin de s’informer des opportunités qu’offrent le monde des affaires et le milieu de la traduction. C'est en effet dans la salle académique de l'établissement qu'ils ont pu bénéficier de l'expertise de l'invité d'honneur, Jean-Pierre Parenty, et en apprendre davantage sur des métiers d'avenir auprès de 25 invités spéciaux.

Lors de ce dîner animé par le maître de cérémonie, Christian Perron, des jeunes en première année à l’USB sont ainsi venus découvrir des milieux de formation pleins de promesses : l’École de traduction et l’École d’administration des affaires.

« Dans l’avenir, ces étudiants qui sont en première année à l’USB auront un choix d’orientation déterminant à faire, explique le doyen de la Faculté d’éducation et des études professionnelles, Stéfan Delaquis. Nous voulons les aider à faire le bon choix. »

« L’École de traduction et l’École d’administration des affaires offrent justement des programmes forts et une excellente formation, ajoute-t-il. L’USB a d’ailleurs l’avantage de proposer une éducation personnalisée qu’on ne trouve pas ailleurs et permet de faire des rencontres en nouant de vrais liens avec les professeurs. »

La fibre entrepreneuriale

Si la découverte de deux parcours universitaires novateurs était à la base de ce dîner, il s’agissait également d’éveiller l’ambition professionnelle et personnelle des étudiants présents. Lors d’une période de questions avec Jean-Pierre Parenty et grâce à de nombreuses discussions avec les invités spéciaux, les étudiants ont tous eu l’occasion de se familiariser avec la réalité des métiers d’entrepreneur et de traducteur.

« C’est l’occasion pour nous de créer des contacts avec des gens d’affaires et de mieux comprendre leur travail », expliquait l’un des étudiants présents au dîner, Ousmane Diakhe.

« C’est un évènement important pour notre avenir, ajoutait une autre étudiante, Seynabou Ndiaye. Les invités présents œuvrent dans le monde des affaires, c’est donc intéressant pour nous de les rencontrer, car ils peuvent beaucoup en dire sur la profession que nous voulons exercer plus tard. »

En somme, c’est une occasion de réseautage afin de comprendre réellement la réalité du monde des affaires et celui de la traduction, une réalité qu’a su parfaitement illustrer le fondateur et président de l’entreprise de traduction Parenty Reitmeier, Jean-Pierre Parenty. « L’entrepreneuriat, c’est ma passion, affirmait l’homme d’affaires. Jamais, jamais, je n’ai abandonné. J’ai pu prouver à tous ceux qui ne croyaient pas en moi qu’ils avaient tort. »

« Votre rêve pourrait devenir réalité, renchérit-il à l’attention des étudiants. Le monde des affaires vous attend. »

Le bilinguisme : la voie royale

Selon Stéfan Delaquis, le bilinguisme s’impose chaque jour un peu plus comme un atout majeur dans de multiples domaines comme les affaires, la traduction, l’éducation ou encore la santé.

« Le bilinguisme constitue en effet un énorme avantage pour n’importe quel étudiant, expliquait-il. Il existe un tel besoin de personnes bilingues partout dans le monde, à l’échelle provinciale, nationale ou internationale. »

 « Le chiffre d’affaires de la traduction dans le monde est de 33 milliards de dollars, conclut Jean-Pierre Parenty. Au Canada, en particulier, il y a une forte demande de gens bilingues. C’est une opportunité qu’il ne faut pas manquer. »



 

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface