Profil

L’amour absolu du sport

Si l’Université de Saint-Boniface (USB) est le lieu d’un perpétuel va-et-vient d’étudiantes et d’étudiants, certaines figures constituent de véritables repères pour les nombreuses générations qui arpentent ses couloirs. En effet, Robert Dumontier, directeur adjoint au Service des sports, Sylvie Rondeau, professeure en sciences expérimentales, et Rolland Gaudet, professeur de mathématiques, sont de ces personnes qui s’engagent depuis maintenant 25 ans à l’épanouissement des étudiants de l’USB.

Le parcours d’un féru de sports

Robert Dumontier, pour sa part, a pourtant connu un parcours qui était loin d’être tracé d’avance. Cette boule d’énergie, constamment à la recherche de nouvelles expériences et passionné du sport, s’est en effet engagé sur plusieurs voies avant de se tourner vers l’USB.

« Après avoir étudié à l’Université du Manitoba, j’ai enseigné pendant neuf ans l’éducation physique et sportive, explique Robert Dumontier. Mais le milieu universitaire me manquait, alors j’ai décidé de reprendre mes études à l’USB. Ça a été une superbe occasion pour moi de faire du sport tout en faisant des rencontres au sein de l’établissement. » 

« Après cette période, continue-t-il, j’ai enseigné dans les écoles publiques pendant six ans pour enfin retourner à l’USB en tant que directeur adjoint au Service des sports. Je dois avouer que pour moi le sport a toujours été comme une évidence. Je me souviens encore que lorsque j’avais 10 ans, c’était moi qui organisais les tournois avec mes amis. À 60 ans, mes goûts n’ont pas changé! »

Former les équipes de l’USB, trouver des entraîneurs, recruter des arbitres, réserver des terrains pour les étudiants et organiser les matchs sont autant de responsabilités que ce pilier du service sportif remplit avec une énergie débordante.

Les Rouges en haut du podium

« Depuis mon arrivée ici, il y a eu beaucoup de changements au niveau de la compétition sportive à l’USB, raconte Robert Dumontier. Auparavant, l’USB était en concurrence avec les petits collèges catholiques de la province. La compétition était bonne, sans être excellente. Désormais, c’est face aux grandes universités que nous jouons. La compétition a tout à fait monté d’un cran. »

« Mais l’USB s’en sort très bien, ajoute-t-il avec fierté. Les performances des Rouges sont vraiment impressionnantes, en particulier au soccer et au volleyball. On a dominé la ligue à de nombreuses reprises, malgré la taille des autres universités en lice. »

C’est en effet au sein de la ligue intercollégiale, la  Manitoba College Athletic Conference (MCAC), que concourent brillamment les Rouges. C’est l’occasion pour ces athlètes de l’USB de faire rayonner l’établissement en jouant à un niveau régional et provincial.

Au regard de ce palmarès, il était donc naturel que l’USB s’engage encore davantage à promouvoir le sport auprès de ses étudiants. La nouvelle saison sera ainsi le lieu d’un changement majeur : elle signera le lancement d’un nouveau programme sportif appuyé financièrement par icone_lien externe Caisse Groupe Financier, le Fonds sportif Julie-Paillé et le Fonds de bourses de mérite sportif Fréchette-Fredette.

«  Dès cette année, un total de neuf bourses seront distribuées à nos athlètes de la MCAC, explique Robert Dumontier. Cette aide financière nous permettra de recruter de nouveaux joueurs directement. Les entraîneurs se rendront dans les écoles secondaires afin de dénicher des talents et de leur proposer des bourses, tandis qu’auparavant, les bourses n’étaient distribuées qu’à quelques étudiants appartenant aux équipes de l’USB. »

« Il y a très longtemps que les gens espèrent que cela se réalise, conclut-il. La ligue grandit un peu plus chaque jour et si nous voulons atteindre le niveau national, c’est un moyen de recrutement que nous nous devions de mettre en œuvre. »

Logo Caisse Groupe Financier

 

 

 

Publié : octobre 2013

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface