Profil

Dessiner l’avenir

C’est officiel, le jeudi 24 octobre 2013, la nouvelle campagne de financement externe de l’Université de Saint-Boniface (USB) a été lancée. C’est Chantal Fréchette et son conjoint Patrick Fredette qui assument cette année la présidence d’une telle campagne fondamentale pour la pérennité de l’USB, un rôle qu’ils endossent tous deux sans hésitation, avec un enthousiasme communicatif et une volonté de fer.

« On ne voulait pas seulement faire un don à l’USB, affirme Patrick Fredette, on voulait également encourager la communauté à faire de même. »

La famille a ainsi choisi de monter l’automne dernier un fond de bourses inédit, entièrement destiné aux jeunes sportifs de l’USB. Pour ce jeune couple passionné de sport et en particulier de volleyball, une telle initiative était devenue indispensable.

« Il n’existait aucune bourse pour les sportifs de l’USB, explique Chantal Fréchette. Ce que nous voulons, c’est attirer de nouveaux joueurs et encourager ceux qui affichent de belles performances à rester chez les Rouges. »

Leurs deux enfants, Alyéna et Zacchary, sont en effet de ceux dont le talent au volleyball est envié par de nombreuses universités. Âgés respectivement de 19 ans et 18 ans, ces deux étudiants ont ainsi choisi de faire leurs études de baccalauréat en sciences à l’USB, malgré des opportunités à l’extérieur tout à fait différentes.

« Alyéna et Zacchary étaient convoités par des universités dans l’Est canadien, poursuit Chantal. Ils ont pourtant choisi de rester ici de leur plein gré, ce dont nous sommes particulièrement fiers.

« Mais c’est un fait que les universités parviennent souvent à attirer les étudiants en leur faisant miroiter des bourses, indique Chantal Fréchette. L’USB perd ainsi de nombreux étudiants qui ne reconnaissent pas tous les avantages qu’offrent notre Université et notre communauté. »

De nouvelles générations à conquérir

Pour ces deux médecins de Sainte-Anne, il est donc temps de réagir à cette situation, de mettre l’accent sur les jeunes en les informant davantage des opportunités qu’offre l’USB.

« Nous devons reconnaître nos jeunes, affirme Patrick Fredette. Ils sont notre relève, les leaders de demain, alors nous nous devons de les intéresser. Ils doivent comprendre ce qui suscite notre passion pour l’USB. »

Car de fait, après avoir fréquenté le gymnase et effectué leur baccalauréat en sciences au sein de l’USB, Chantal Fréchette et Patrick Fredette ont toujours témoigné une confiance absolue envers cet établissement. Leur enthousiasme n’a jamais diminué, bien au contraire. « C’est la meilleure université qu’un étudiant puisse fréquenter, souligne Patrick Fredette. En plus d’être francophone, elle est excellente. »

« C’est en particulier l’engagement des professeurs vis-à-vis des étudiants qui est remarquable, précise Chantal Fréchette. Ils connaissent réellement leur classe, les personnes qui la composent, et ils sont très accessibles. Être à l’USB, c’est comme appartenir à une grande famille. »

« Les jeunes devraient savoir tout ça, prendre conscience des richesses qu’il y a ici et qui nous ont attirés par le passé, conclut son conjoint. Ce n’est pas parce que l’USB est petite qu’elle n’est pas la meilleure. »

Publié : novembre 2013

 

Voir d'autres profils

Je veux faire un don! Découvrez les différentes façons de donner à l’Université ou faites un don en ligne maintenant!

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface