Nouvelles et événements

Les bibliothèques des temps modernes

20 décembre 2013

Si les bibliothèques sont les gardiennes du passé, les véhicules d’une culture parfois datée, toujours précieuse, elles ne s’adressent pas moins à un public de contemporains, ancré dans l’univers bouillonnant des nouvelles technologies. C’est pourquoi l’USB entend faire preuve d’un esprit d’adaptation et d’innovation en adoptant un nouveau système de production au sein de sa bibliothèque : le système Alma.

« Un système de production est cette chose invisible aux yeux de nos usagers et qui pourtant constitue le cœur d’une bibliothèque, affirme la directrice de la bibliothèque Alfred-Monnin, Louise Ayotte-Zaretski. Il est le noyau sans lequel rien ne fonctionnerait. » En effet, le système de production  d’une bibliothèque est ce qui gère et coordonne chaque fonction de l’établissement : les commandes et les réceptions d’ouvrages, le catalogage des ressources, les réclamations des utilisateurs, les réservations, les prêts, les rappels, etc. En somme, il coordonne et numérise aussi bien ce qui a trait aux ressources (écrites ou non) de la bibliothèque que ce qui a trait à ses utilisateurs à et sa gestion interne.

Les bibliothèques des temps modernes Or, avec plus de 500 000 livrels et plus de 53 000 titres de périodiques électroniques au sein du catalogue que partagent l’Université du Manitoba (UM) et l’USB, il était devenu nécessaire de prendre en compte l’impact grandissant de l’électronique dans la sphère culturelle. « Depuis 2004, la bibliothèque de l’USB et celle de l’UM fonctionnent grâce au système SirsiDynix, explique Louise Ayotte-Zaretski. Il est temps pour nous d’adopter un système plus à même de gérer les ressources électroniques. C’est ce qui décida le choix final pour Alma. »

Un changement de grande envergure donc, qui prendra forme dès le mois de janvier 2014 à l’USB et à l’UM qui continueront de partager leurs ressources. Preuve d’une affiliation sans cesse renouvelée entre deux établissements modernes et soucieux de fournir le meilleur à tous leurs chercheurs, étudiants ou professeurs.

« Nos deux universités n’ont pas seulement un catalogue commun, elles ont travaillé de concert à la mise en place du système Alma, souligne Louise Ayotte-Zaretski. Il y a eu un long travail préliminaire, de nombreux tests ont été réalisés et des formations concrètes ont été données. »

Ce sont en effet les deux bibliotechniciennes de la Bibliothèque Alfred-Monnin de l’USB, Brigitte L’Heureux et Diane Johnson, qui seront chargées d’administrer conjointement le système Alma. Tâche qui promet d’être parfaitement remplie par ces deux femmes ayant suivi une formation assidue et précise, qui se conclura en janvier par l’obtention d’un certificat en administration.

Mis au point par Ex Libris, le système de production Alma possède ainsi des singularités plus à même de répondre aux besoins contemporains. Il vient non seulement unifier les différents systèmes de gestion des ressources papier, électroniques et numériques, mais aussi simplifier les flux des travaux de bibliothèque.

« En parallèle, nous allons mettre en place une nouvelle interface pour notre catalogue, précise Louise Ayotte-Zaretski, l’interface Primo, qui accompagne le système Alma et que nous avons traduite en français. Mais tous ces changements se feront de manière progressive. Nous avons à cœur que les étudiants s’y retrouvent et soient régulièrement informés des nouveautés à venir. »

De nombreux changements en perspective donc, afin de donner des outils plus nombreux et plus efficaces aux étudiants férus de l’univers silencieux et stimulant des bibliothèques.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface