NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 19 janvier 2017

Les études en droit désormais plus accessibles pour les étudiants de l'USB

Université de Moncton, Université de Saint-Boniface et Société franco-manitobaine signent une entente

Daniel Boucher (SFM), Fernand de Varennes (U de M) et Gabor Csepregi (USB) signent une entente.

Une entente ratifiée hier entre l’Université de Saint-Boniface (USB), l’Université de Moncton (U de M) et la Société franco-manitobaine (SFM) permettra aux diplômées et diplômés de l’USB d’avoir un meilleur accès aux études de droit.

Dans le cadre de cette entente, la Faculté de droit de l’U de M s’engage à admettre chaque année au moins cinq étudiantes ou étudiants ayant obtenu un diplôme de premier cycle à l’USB, et répondant aux exigences de base d’admission à son programme de Juris Doctor.

« Je me réjouis de cet accord qui vient renforcer les relations déjà amicales et fructueuses entre l’USB et l’U de M, souligne le recteur de l’USB, Gabor Csepregi. Les jeunes d’ici peuvent venir à l’USB en sachant que leur diplôme ouvre la porte à des études de droit. Il y a des places pour eux à Moncton et nous les aiderons à garder leurs liens avec le Manitoba et à y revenir. Cette entente va encourager la formation des juristes dont notre communauté a besoin pour servir sa population et pour défendre ses intérêts. »

De plus, dans le but d’encourager des stages et des cléricatures au Manitoba, les trois partenaires exploreront des modalités pour financer la création d’une ou plusieurs bourses visant spécifiquement les étudiantes et étudiants francophones du Manitoba admis dans le cadre de cette entente.

« Il y a un grand intérêt pour chacune des parties à discuter et à élaborer ensemble une campagne de recrutement et de promotion auprès de la communauté francophone du Manitoba, y compris auprès de la communauté juridique, mentionne le Président directeur général de la SFM, Daniel Boucher. Nous allons travailler étroitement avec Infojustice Manitoba pour offrir des possibilités de stage. »

Selon Fernand de Varennes, le doyen de la Faculté de droit de l’U de M, cette entente est un bel exemple de coopération entre deux communautés francophones du Canada. « Toutes les parties sont gagnantes au sein de ce protocole, indique-t-il. La mission de notre Faculté a toujours été, depuis sa création, de répondre aux besoins, de protéger les droits et de défendre les intérêts de nos communautés francophones hors Québec, en particulier ceux du Manitoba. Notre programme de common law en français offre une formation de qualité permettant de pouvoir maîtriser et pratiquer le droit dans les deux langues officielles. »

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface