Profil

Sauver Haïti, le temps d'une semaine

Rachelle Brière : enseignante et humaniste

Chaque année, depuis quatre ans, Rachelle Brière se rend en Haïti pour faire ce qu'elle aime le plus : aider les autres. Enseignante en sciences infirmières à l'Université de Saint Boniface, Rachelle Brière fait en effet partie du projet Hand in Hand with Haïti (www.handinhandwithhaiti.org), et était en Haïti du 13 au 22 février dernier.

« Mes voyages humanitaires ont beaucoup changé ma perception de la vie, confie-t-elle. Aujourd'hui, je n'ai qu'un rêve, vivre un jour cette expérience avec mes étudiants! »

En effet, Rachelle Brière fait partie de l'équipe du docteur Pierre Plourde qui mène le projet depuis dix ans. Leur équipe est constituée de professionnels de la santé et d'enseignants qui ont pour objectif d'aider au développement de la communauté d'El Shaddai, située aux abords de Port-au-Prince, qui est composée d'environ 100 familles.

« Notre soutien à cette belle communauté est devenu encore plus important après le tremblement de terre de janvier 2010 », affirme Rachelle Brière. Pendant son séjour, l'équipe de santé offre des soins gratuits aux habitants de la communauté, pendant que les enseignants aident à l'éducation des enfants.

« Nous faisons aussi des collectes de fonds pour aider les gens à reconstruire des bâtiments comme l'école et l'église, qui ont été détruits par le tremblement de terre, souligne Rachelle Brière. Nous donnons les moyens, mais c'est eux qui font le gros travail! »

Les premières images de son voyage après le tremblement de terre restent encore gravées dans sa mémoire. « Il y avait des tentes partout au milieu des ruines », se rappelle Rachelle Brière. Malgré cela, la communauté d'El Shaddai était restée forte. « J'ai été impressionnée qu'ils ne se soient pas laissés abattre par la catastrophe, souligne-t-elle. Cinq mois après la catastrophe, alors que nous étions sur place, ils s'attelaient déjà à terminer les escaliers d'un bâtiment que nous avions aidé à financer. »

Rachelle Brière est fière de participer au développement de la communauté d'El Shaddai. « J'adore les enfants que je retrouve là-bas, confie-t-elle. La chose la plus touchante pour moi, c'est de voir d'année en année le progrès de cette communauté. »

Rachelle Brière se compte très chanceuse de vivre ces expériences, et elle ne manque pas de les partager avec ses étudiants et étudiantes. « Chaque fois que je reviens d’un voyage, mes étudiants sont impatients d’en connaître les détails, souligne-t-elle. Et j’aime leur partager ce que j’ai vécu pour qu’ils connaissent d’autres réalités et qu’ils se rendent compte de leur chance! »

« Mes voyages alimentent le contenu de mes cours en me permettant d'ouvrir les yeux de mes étudiants sur une autre culture et sur un différent mode de vie », ajoute l’enseignante.

Ses étudiants portent d’ailleurs un grand intérêt à ses expériences. « Certains commencent à manifester le désir de faire eux aussi un voyage humanitaire », se réjouit-elle.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface