Profil

Bureau des gouverneurs
La continuité assurée

L'expérience de Léo Robert et le succès de son parcours à l'Université de Saint-Boniface lui ont donné raison. Reconduit dans ses fonctions, il entame ainsi sa troisième année consécutive à la tête du Bureau des gouverneurs, ce qui est une excellente nouvelle pour la rectrice, Raymonde Gagné. « Je suis très satisfaite de la nomination de Léo Robert : il amène avec lui une connaissance et un savoir-faire qui sont indispensables au stade de développement où nous sommes », assure-t-elle.

En plus de son expérience à titre d’ex-directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine, Léo Robert possède un sens profond de l’engagement communautaire qui fait de lui le leader idéal pour faire avancer les projets de l'USB. En tant que président du Bureau des gouverneurs, Léo Robert a mené de front avec son équipe lors de ses deux derniers mandats le projet de la campagne VISION, qui a été un véritable succès, ainsi que le changement de statut de l'USB.

Cet ancien enseignant chevronné reprend donc naturellement la présidence du Bureau des gouverneurs au sein d'une équipe très enthousiaste composée de quinze membres, dont la rectrice, un représentant de l'Association étudiante, deux représentants des enseignants et d'autres membres nommés par le diocèse de Saint-Boniface, la Société franco-manitobaine, la Province et le Bureau des gouverneurs lui-même. « On fait une belle équipe et la continuité est assurée par la rectrice qui est en poste depuis 2003, soutient Léo Robert. Nous avons restructuré notre administration il y a deux ans; cela fonctionne très bien. »

« Ce qui nous occupe le plus au Bureau des gouverneurs, ce sont les grands projets, ajoute-t-il. On établit les orientations de l'Université afin de lui permettre de répondre le mieux possible aux besoins. On décide ainsi des domaines d'intervention prioritaires. » Les grandes lignes du développement de l'Université sont ainsi fixées dans un plan stratégique adopté par le Bureau des gouverneurs. Le dernier arrivant à échéance en août 2012, un nouveau plan devra être élaboré à l'automne avec des projets qui guideront l'administration au cours des cinq années à venir.

Les deux autres missions fondamentales du Bureau des gouverneurs consistent à embaucher le recteur et le vice-doyen pour un contrat de cinq ans, et à s'occuper de la gestion financière de l'Université. « Il faut qu'on décide dans quels domaines on dépense et pourquoi on le fait, c'est primordial », assure Léo Robert. Afin d’atteindre ses objectifs, le Bureau des gouverneurs se réunit une fois par mois.

Les objectifs pour les années à venir sont prometteurs. Depuis le 1er septembre 2011, l'USB bénéficie en effet d'un nouveau statut qui lui permet de jouir de tous les avantages inhérents à un établissement universitaire. « L'USB peut désormais créer des affiliations avec n'importe quel établissement d'enseignement supérieur à l'étranger, se réjouit Léo Robert. Cela ouvre de belles perspectives, tout en nous permettant d'offrir un choix plus vaste à nos étudiants. » L'USB a donc un avenir plein d'espoir devant elle en terme d'accroissement de son rayonnement.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface