Profil Donateurs

La générosité en action

Lorsque la sénatrice Maria Chaput a été nommée Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur en juillet dernier pour sa contribution aux relations entre la France et le Manitoba, elle a tout de suite choisi l’USB pour établir des ponts entre établissements postsecondaires canadiens et français.

« L’obtention de la Légion d’honneur est tout de même un événement rare, révèle-t-elle. Il serait dommage qu’il tombe dans l’oubli. Mon désir était de créer un événement régulier, permanent qui rappelle les liens forts entre le Manitoba et la France et qui jette de nouveaux ponts entre les deux territoires. » L’honorable sénatrice a ainsi créé un fonds de dotation afin d’attribuer des bourses qui soutiendront les projets novateurs de l’USB visant à stimuler les relations universitaires entre le Manitoba et la France, particulièrement dans les domaines de la recherche, de la culture, de l’histoire et du patrimoine.

« J’ai choisi de mettre en valeur les échanges entre les francophones en situation minoritaire du Canada et les francophones d’autres pays comme la France car ils peuvent se révéler des moments-clés dans l’éveil et la construction identitaires de nos jeunes tout comme de notre personnel universitaire. Les bourses de la Légion d’honneur constituent une façon concrète et durable d’enrichir la culture, la réflexion et l’expérience des nôtres », poursuit la sénatrice Maria Chaput.

Pour récolter les 25 000 $ nécessaires pour créer son fonds de dotation géré par Francofonds, Maria Chaput a mis à contribution tous ses proches ayant à cœur la francophonie. Sa mobilisation hors normes pour soutenir la communauté permettra de distribuer bientôt la première bourse-projet.

« Le fonds Légion d’honneur est un des faits saillants de la campagne annuelle 2011-2012 et révèle encore une fois l’engagement de cette fidèle donatrice »,  affirme Monique LaCoste, coordinatrice des communications à l’USB. Première femme franco-manitobaine à siéger au Sénat du Canada en 2002, Maria Chaput est profondément attachée à sa communauté. « Ce que je suis devenue, je le dois à ma communauté », conclut-elle.

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface