Profil - Personnel

Une fidèle de l’USB au Bureau du développement

Gisèle Barnabé a toujours été très attachée à l’USB et le poste qu’elle occupe depuis le 1er octobre mettra cet engagement en lumière. Directrice de la Division de l’éducation permanente (DEP) pendant 11 ans, elle est désormais directrice du Bureau du développement, une fonction qui lui permettra de contribuer au développement de l’établissement d’une tout autre manière.

« C’est un poste qui me donne un nouveau défi, affirme la fidèle de l’USB. Cela me permet de mettre en valeur ma connaissance de l’établissement. C’est une très belle occasion d’évoluer tout en demeurant à l’USB. »

Gisèle Barnabé a en effet grandi avec l’USB. Étudiante tout d’abord, puis chargée de cours, elle a ensuite été directrice du Service de perfectionnement linguistique qu’elle a mis sur pied en 1992.

À la tête d’une équipe de quatre personnes, Gisèle Barnabé est la personne idéale pour occuper ce poste. « Je suis très heureuse de cette nomination, se réjouit la rectrice, Raymonde Gagné. Lorsqu'on regarde le succès de Gisèle à la tête de la DEP, on est convaincu de sa capacité à atteindre des objectifs ambitieux. »

En effet, le bilan de Gisèle Barnabé à la tête de la DEP est très positif. « Les inscriptions à la DEP ont augmenté de 40 %, nous avons créé le concept de l’École de langues ainsi que la collection À Vous! de matériel didactique pour l’enseignement du français aux adultes, raconte Gisèle Barnabé. La DEP a pris sa place sur le plan national, nous avons beaucoup élargi notre influence. »

Au SPL, ses bases sont désormais solides pour que ce service perdure. « Quand nous avons mis sur pied le service, tout était à faire, affirme Gisèle Barnabé. Maintenant, il fait vraiment partie de l’établissement, le service est devenu indispensable. »

Devenir directrice du Bureau du développement va changer son quotidien. « Dans mon nouveau poste, j’aurai beaucoup plus d’interactions avec le monde extérieur, assure-t-elle. Ma mission sera étroitement liée à la philanthropie et à la collecte de fonds pour contribuer au développement de l’Université, lui donner des ressources pour continuer à progresser. »

Nouvellement installée dans ses fonctions, Gisèle Barnabé ne manque pas de motivation. « Je crois beaucoup au rôle de l’éducation pour l’avenir de notre jeunesse, confie l’ancienne enseignante. Je suis convaincue que notre université peut contribuer à l’épanouissement de la société en formant des diplômés bilingues. C’est pourquoi je veux l’aider à toujours grandir et innover. »

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface