Profil

Pédaler pour bâtir

Pédaler pour bâtir - Roselle TurenneRoselle Turenne, professeure à l’USB, se prépare pour entreprendre un voyage de 1 450 kilomètres à vélo.

 

Roselle Turenne, professeure et coordonnatrice du programme de Gestion du tourisme à l’École technique et professionnelle (ETP), enfourche son vélo pour une épopée du nom de Cycle of Hope. L’aventure, qui trace un trajet de Kansas City au Missouri jusqu’à Winnipeg, a comme but de faire la collecte de fonds pour l’organisme Habitat for Humanity.

« Depuis ma jeune vingtaine, je rêve de traverser le Canada à vélo ou de faire un autre long trajet de la sorte, dévoile Roselle Turenne. Ça a quelque chose de romantique pour moi. » C’est avant tout ce vieux rêve qui l’a incitée à s’inscrire au Cycle of Hope 2016. « C’était pour le plaisir de faire du vélo et pour la santé. J’aime avoir de grands objectifs », affirme t elle.

Ainsi, accompagnée de 29 autres cyclistes, Roselle Turenne participe à l’événement dans un souci de développement physique et personnel. Si le trajet est long, Roselle Turenne demeure toutefois confiante. En effet, une fourgonnette suit les cyclistes pendant tout le parcours et s’occupe de transporter les bagages et la nourriture pour les athlètes.

« Bien que l’option d’embarquer dans la fourgonnette est toujours présente, j’aimerais surtout l’éviter », souligne-t-elle.

Depuis le mois de janvier 2016, Roselle Turenne participe à des classes de spin et a hâte de faire le vélo de route, normalement faisant l’équivalent de 60 à 80 kilomètres lors d’une séance d’entrainement. Mais pour le trajet de Kansas City à Winnipeg, c’est un total de 1 450 kilomètres qui l’attend, une route à parcourir au rythme d’environ 140 kilomètres par jour.

Outre l’opportunité d’accomplir son rêve, cette professeure tire aussi son courage de la cause en question. « Après en avoir pris connaissance, je suis autant motivée par la cause que par mon épanouissement personnel », assure-t-elle.

Depuis 1994, Habitat for Humanity organise chaque année l’évènement Cycle of Hope à Winnipeg. Quelque 30 cyclistes sont invités à amasser de l’argent via des dons et des collectes de fonds pour contribuer à la construction d’une maison pour une famille winnipegoise dans le besoin. Certes, l’organisme et les cyclistes ont fait leurs preuves puisqu’en 22 ans, le Cycle of Hope a permis la construction de 22 maisons à Winnipeg.

L’objectif de Habitat for Humanity est de briser le cycle de la pauvreté. « La nouvelle maison offre à la famille un environnement stable dans lequel vivre, explique Roselle Turenne. Les enfants profitent donc de meilleures conditions de vie. D’un point de vue social, cela joue un rôle important dans leur décision de poursuivre des études postsecondaires en vue d’obtenir un meilleur emploi par la suite. Le projet a donc un effet positif sur la famille, mais aussi sur les générations qui suivent. »

« Au début, je m’entrainais pour moi. Maintenant, je fais tout ça pour la famille Courchaine, celle pour qui on construira la maison », termine-t-elle.

Pour participer au voyage Cycle of Hope, chaque participant doit lever un minimum de 3 000 $. Roselle se fie donc aux dons en ligne pour atteindre ce montant. Elle organise un souper-collecte de fonds le 17 avril au Garage Café. Les billets sont disponibles à la porte dès 16 h 30.

Publié : avril 2016

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface