Profil

Les recoins inexplorés de l’USB

Diplômé du programme de gestion du tourisme de l’École technique et professionnelle (ETP), Guillaume Schirru est parmi les peu nombreux qui ont eu l’occasion de visiter les recoins de l’Université de Saint-Boniface (USB). Lors de son passage à l’USB entre 2012 et 2014, cet ancien étudiant a organisé une visite guidée de ces lieux inexplorés, y compris le mystérieux quatrième étage, l’ancienne chambre du surveillant de dortoir au troisième étage, qui sert aujourd’hui comme entrepôt, et bien sûr, la coupole.

« À l’époque, je travaillais comme concierge à l’USB. J’avais donc droit d’accès libre à ces lieux interdits et je les connaissais très bien », explique Guillaume Schirru.

Guillaume SchirruGuillaume Schirru, diplômé en gestion du tourisme

Avec l’aide de l’archiviste de l’USB, Carole Pelchat, qui a pu lui fournir plusieurs anciennes photos de l’USB, Schirru a entrainé sa classe vivre une aventure au cœur du passé et des mythes de l’USB.

« Même ma professeure de tourisme, qui avait pourtant passé 13 ans à l’USB, n’avait jamais mis pied dans la coupole!, souligne cet ancien étudiant. C’était le moment le plus intense de la tournée.

« La coupole est très symbolique et personne n’aurait pensé pouvoir un jour y aller. En outre, on passe par le toit pour y accéder, et la vue est magnifique. »

Guillaume Schirru a aussi fait découvrir à sa classe une salle au-dessus de la chapelle, dont peu de gens connaissent l’existence, mais qui est pourtant très intéressante, car c’est le seul endroit où l’on peut voir le mur de briques originel de l’édifice.

Grâce aux photos des archives, les étudiants ont pu facilement comparer les lieux d’antan à ceux d’aujourd’hui. « Quand on a la chance de connaitre tous ces lieux, on se sent encore plus chez soi à l’USB », souligne Schirru.

Aujourd’hui agent de développement communautaire et touristique de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Sainte-Anne, Guillaume Schirru demeure fier de son alma mater et indique avoir beaucoup apprécié sa formation à l’ETP.

« J’ai conservé les documents de la visite guidée que j’avais préparée. Je serais heureux d’offrir à nouveau une visite guidée si l’occasion se présentait », conclut-il.

Publié : avril 2016

Nos diplômés collégiaux, des candidats de choix sur le marché du travail

 

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface