Profil

La voie du succès

 

La voie du succès
Ces diplômés de l’ETP ont en commun leur réussite professionnelle. Ils occupent aujourd’hui un emploi valorisant dans leur domaine. Rangée en arrière : Mohamed Doumbia, Daniel Damphousse, Ibrahima Soumbounou. Rangée en avant: Gitane Ouellet, Jocelyne Le Léannec, Gabrielle Desrosiers, Joanne Fillion.

L’École technique et professionnelle (ETP) de l’Université de Saint-Boniface (USB) célèbre son 40e anniversaire en 2016. Depuis ses débuts en 1975, l’ETP a décerné plus d’une centaine de diplômes à des étudiants et étudiantes qui souhaitaient un environnement à la fois théorique et pratique. Aujourd’hui, l’ETP offre divers programmes qui reflètent les demandes et les besoins du marché du travail, en offrant de l’équipement de pointe, mais surtout en formant des professionnels bilingues. 

L’atout des langues

De nombreux diplômés de l’ETP se rendent compte de l’avantage du français sur le marché du travail. « La formation en français m’a permis de me démarquer lorsque j’ai postulé pour mon premier emploi », affirme Daniel Damphousse, un diplômé de l’ETP en 1996. Il ajoute que la terminologie apprise dans son programme en administration des affaires lui est toujours utile aujourd’hui. 

Pour sa part, Jocelyne Le Léannec, diplômée en Communication multimédia (2012), indique que le français lui a ouvert des portes à l’étranger. « Je suis en mesure d’établir des liens avec des gens d’ailleurs, des gens qui ne peuvent parler que le français. »

Pourtant, l’apprentissage de l’anglais à travers les stages inclus aux programmes de l’ETP est également avantageux, particulièrement pour Mohamed Doumbia, originaire du Mali. « La maitrise de la langue française m’a assuré un meilleur succès dans mon travail », souligne ce diplômé en administration des affaires (2005). « Mais la maitrise de la langue anglaise est aussi une valeur ajoutée très considérable dans ma profession ».

L’atout des stages

D’autres diplômés se réjouissent des stages qu’ils ont eu à faire dans le cadre de leur programme à l’ETP, que ce soit pour l’avantage bilingue ou pour l’équilibre entre les apprentissages théoriques et pratiques que cela leur a offerts.

C’était particulièrement le cas pour Gitane Ouellet qui a obtenu un baccalauréat en sciences infirmières en 2013. En plus d’avoir profité des meilleures technologies et des laboratoires de simulation de pointe, elle affirme que ses stages ont particulièrement aidé à développer ses compétences et sa confiance en ses habiletés. 

Pour Joanne Fillion, diplômée en 2004 du programme de gestion du tourisme, les stages lui ont permis de tisser des liens qu’elle considère comme étant essentiels à sa carrière. « On m’a encouragée à me présenter à certaines personnes, qui sont en fait devenus des gens importants dans mon cheminement professionnel. »  

L’atout d’une attention individuelle

Mais l’ETP offre bien plus qu’une expérience professionnelle : elle offre un environnement enrichissant d’où les élèves sortent avec des souvenirs et des expériences inoubliables, notamment du soutien continu des professeurs. L’attention portée à chaque étudiant, grâce à l’organisation en petites classes, motive chacun à exceller dans ses études, d’autant plus que ces professeurs et professeures possèdent pour la plupart de l’expérience concrète dans le domaine qu’ils enseignent.

« Mes professeures Roselle Turenne et Lisa Roch m’ont toutes les deux beaucoup influencée, car elles ont travaillé plusieurs années dans le domaine du tourisme avant leurs carrières comme professeures », confie Joanne Fillion, diplômée en gestion du tourisme.

Quant à Ibrahima Soumbounou, diplômé du programme informatique en 2014, il garde en souvenir à quel point il s’est senti reconnu dans ses efforts lorsque le directeur de l’ETP à l’époque, Réjean LaRoche, lui a serré la main en lui disant : « Ibrahima, je suis fier de toi et je te remercie. Ton employeur est très content de toi et de ton travail, et cela renforce la réputation de notre école. » 

Une éducation supérieure  

Depuis 40 ans, l’ETP veille à l’épanouissement de ses étudiants, mais aussi à celui de son offre de programmes selon les besoins du marché. Pourtant, son excellence ne réside pas uniquement dans les programmes qu’elle offre. La façon dont ceux-ci sont enseignés contribue tout autant à la qualité de l’ETP. 

« La diversité des programmes et des options offerts à l’ETP peut vraiment entrainer des résultats tangibles, conclut Gitane Ouellet. Mes professeures ont su intégrer harmonieusement la théorie et la pratique et ainsi cultiver l’esprit critique. Mon cheminement de carrière comme clinicienne en gestion de maladie chronique au sein d’une équipe transdisciplinaire en est témoin. »

Publié : avril 2016

Nos diplômés collégiaux, des candidats de choix sur le marché du travail

 

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface