Profil

CKSB et l’USB liés par l’histoire 

Depuis la naissance en 1946 de la radio locale de Radio-Canada, CKSB, l’Université de Saint-Boniface (USB) et la chaîne de radio entretiennent des liens importants. À l’époque nommée Radio Saint-Boniface, le diffuseur radiophonique s’était installé dans les locaux de ce qui était autrefois la cuisine du Collège de Saint-Boniface, sur la rue Langevin. 

CKSB et l’USB liés par l’histoireCKSB diffuse du gymnase l’émission spéciale Radio-Réveil lors de la rentrée universitaire dans les années 80.

« Le Collège a brûlé en 1922 et il n’en est resté que la cuisine, raconte Carole Pelchat, archiviste à l’USB. Après l’incendie, le Collège est déménagé là où est l’USB aujourd’hui, au Petit séminaire. Les vestiges de l’ancienne bâtisse ont par la suite été gérés d’abord par les Jésuites, puis par CKSB à compter de 1945. »

La toute première émission de CKSB a été diffusée le 27 mai 1946 à 18 heures depuis la salle académique de l’Université de Saint-Boniface.

« Il y avait tellement d’invités pour cette première que les locaux de CKSB n’étaient pas assez grands pour accueillir tout le monde, explique Carole Pelchat. La toute première émission locale en français, c’était un grand moment pour la communauté. On pouvait compter plus de 150 personnes dans la salle et plusieurs centaines d’autres à l’extérieur, dans la cour. »

Dès lors, dans les premières années, les équipes de CKSB ont très souvent utilisé les locaux de l’USB pour leurs réunions, leurs activités ou leurs émissions importantes.

De même, dès les années 1950 et jusqu’en 1964, CKSB a diffusé la messe chaque dimanche en direct de la chapelle du Collège de Saint-Boniface, ainsi que son émission Radio-Réveil, une diffusion spéciale pour la rentrée dans les années 1980-1990. 

D’ailleurs, les Jésuites, qui ont géré le Collège de Saint-Boniface jusqu’en 1967, ont toujours donné de leur temps bénévolement à CKSB pour diffuser quotidiennement la prière du matin aux ondes de la radio. Ceux ci se partageaient la tâche avec les pères Oblats, en alternance.

En effet, les Jésuites ont aussi été très impliqués dans les causeries à Radio-Canada. Le père Georges Desjardins, qui était à l’époque recteur du Collège de Saint-Boniface, en a même publié un recueil sous forme de livre en 1950.

Les étudiants, pour leur part, sont également nombreux à avoir contribué à la programmation de CKSB, notamment Radio-Collège en 1947-1948 et Mon Collège au micro dans les années 1950.

« L’USB a formé les futurs annonceurs de CKSB, souligne Carole Pelchat. Dans les premières décennies de CKSB, plus de 50 % des employés de la radio étaient issus de l’USB. Les premiers de CKSB, Henri Bergeron, Roland Couture et Léo Rémillard, sont tous des anciens de l’USB. »

« Et le Collège de Saint-Boniface était très fier de cela, poursuit-elle. C’était un excellent outil de recrutement. On pouvait dire aux gens : Si tu viens au Collège de Saint-Boniface, tu pourras plus tard être sur CKSB! »

Aujourd’hui, les liens entre CKSB et l’USB continuent d’exister. Il arrive encore régulièrement que des professeurs de l’USB soient appelés à contribuer aux émissions de radio, lorsque leur expertise est pertinente pour le sujet abordé.

 

Publié : mai 2016

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface