Nouvelles et événements

L’USB engagée envers la réconciliation

3 juin 2016 

Le mouvement de réconciliation avec les peuples autochtones est très souvent au centre des orientations de l’Université de Saint-Boniface (USB). Depuis cinq ans maintenant, l’établissement postsecondaire pose des gestes concrets œuvrant à éduquer et à sensibiliser la population étudiante et la communauté à l’histoire des pensionnats autochtones.

Francine Meeches, chef de Swan Lake First Nation, accompagne le groupe RéconciliACTION de l'USB
Francine Meeches, chef de Swan Lake First Nation, accompagnée du groupe RéconciliACTION de l'USB (2012)

Toutefois, en mars 2016, l’USB a accusé réception d’une lettre provenant du Comité d’étudiants métis qui faisait demande pour la rédaction d’excuses adressées à ceux et celles qui auraient été touchés par le régime de pensionnats autochtones. Cette requête a soulevé la nécessité de réitérer des faits.

« Nous reconnaissons nos responsabilités comme université dans la communauté et dans la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones du Manitoba, souligne le recteur de l’USB, Gabor Csepregi. Nous allons continuer à effectuer un travail important pour poursuivre nos efforts de dialogue avec la communauté métisse avec qui nous entretenons une relation privilégiée. »

L’USB fait ainsi preuve d’engagement actif en ce sens depuis au moins 2011 de maintes façons, telles :

  • La signature, le 18 décembre 2015, du Plan d’action pour l’éducation Autochtone (collaboration entre les universités, les collèges et les conseils des écoles publiques du Manitoba);
  • L’intégration d’un contenu autochtone dans une quarantaine de cours à l’USB;
  • Des voyages d’immersion dans la culture autochtone organisés par le Service d’animation spirituelle;
  • La tenue de conférences au sein de l’établissement, telle que la table ronde Leçons de réconciliation : les séquelles des pensionnats autochtones et des pistes de solution (le 9 mars 2016);
  • Une exposition de photos 100 ans de pertes de la fondation autochtone de l’espoir;
  • La mise sur pied d’un groupe de travail pour la sensibilisation aux réalités autochtones.

Pour prendre connaissance de la lettre du Comité d’étudiants métis ainsi que celle de l’USB, en réponse, veuillez télécharger les documents ci-dessous.

icone_pdf Lettre du Comité d’étudiants métis
icone_pdf Lettre en réponse de l’USB

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface