Nouvelles et événements

Un colloque international sur les variations du français vues de l’Ouest

6 juin 2016 

Pour la première fois depuis sa première édition en 2006, le colloque international bisannuel Les français d’ici se tient dans l’Ouest, à l’Université de Saint-Boniface (USB), du 7 au 9 juin 2016.

Un colloque international sur les variations du français vues de l’Ouest
Sandrine Hallion, professeure à l’USB et organisatrice du colloque international Les français d’ici,
accompagnée d’Isabelle Monnin de l’Université Paris-Sorbonne.

« Les recherches sur les variétés de français en Amérique du Nord portant sur l’Ouest sont moins nombreuses et plus récentes que celles portant sur le Québec, l’Acadie et l’Ontario, mais elles gagnent en visibilité, d’où la décision d’organiser le colloque au Manitoba, se réjouit Sandrine Hallion, professeure agrégée du département d’études françaises, de langues et de littératures à l’USB et principale organisatrice du colloque. C’est le bon moment. »

En effet, ce colloque a pour objectif la description du français dans toute l’Amérique du Nord. « Nous abordons surtout la linguistique, mais aussi en faisant des incursions dans la littérature, l’anthropologie et l’histoire », révèle l’organisatrice. Quelques comparaisons transcontinentales sont également au programme du colloque, qui réunit des chercheurs d’Amérique du Nord, de France, d’Allemagne et d’Angleterre.

En marge du colloque ont également été organisées une exposition des publications issues des colloques Les français d’ici précédents et une soirée FM Youth à partir du film du cinéaste franco-manitobain, Stéphane Oystryk, le 8 juin à la salle Martial-Caron de l’USB.

« Ce film présente la jeunesse bilingue d’ici, donc ça se prête très bien à notre colloque sur les langues, explique-t-elle. Le film sera suivi d’une discussion avec Stéphane Oystryk, la linguiste Laurence Arrighi et deux artistes locaux, Rhéal Cenerini et Jean Chicoine, qui ont abordé la question de la diversité linguistique dans leurs œuvres. »

Le colloque sera précédé d’une journée d’étude interdisciplinaire « Langue, culture et histoire d’une Amérique francophone plurielle : Vers un corpus de ressemblances », une nouveauté conçue et organisée par deux doctorantes, Isabelle C. Monnin de l’Université Paris-Sorbonne, qui prépare sa thèse en linguistique sur le français au Manitoba, et Geneviève Piché de l’Université de Sherbrooke, qui écrit sa thèse en histoire sur la Louisiane.

« On avait parlé d’organiser une journée d’études comme celle-ci pour sortir de notre isolement et parce qu’on a réalisé qu’on met souvent de l’avant les différences entre les espaces francophones d’Amérique du Nord, alors qu’il y a aussi beaucoup de similarités à souligner, confie Isabelle C. Monnin. Quand on a entendu parler du colloque qui se déroulerait à l’USB, où je fais mes recherches de thèse, on s’est dit que c’était l’occasion idéale de mettre sur pied ce projet. »

La journée d’étude, qui se déroulera à huis-clos, rassemblera neuf jeunes chercheurs et cinq chercheurs établis. Ce sera l’occasion pour chaque étudiant chercheur de présenter sa thèse de doctorat de façon succincte et d’accueillir les rétroactions de chercheurs de renom en anthropologie, histoire, littérature, éducation, linguistique, sociologie et sémiotique.

« Mélanger les approches disciplinaires, les régions et les contextes va permettre de faire ressortir de nouveaux angles d’analyse possibles et de dresser un portrait global, espère Isabelle C. Monnin. En outre, ce sera très formateur pour nous, jeunes chercheurs. C’est une expérience incroyable d’être en contact direct avec des chercheurs chevronnés sans être leurs étudiants! Leurs rétroactions sur nos travaux sont une chance inouïe. »

Les résultats de cette journée d’étude interdisciplinaire seront présentés au public du colloque international lors d’une table ronde à son ouverture le 7 juin.

Sandrine Hallion se réjouit de l’implication de jeunes chercheurs dans la préparation du colloque, mais aussi dans la recherche scientifique qui le compose. C’est un élément inédit de ce colloque international.

Le colloque Les français d’ici est avant tout destiné à un public averti, qu’il soit universitaire, chercheur ou étudiant de diplôme avancé; toutefois la communauté entière est la bienvenue d’y assister. Une soixantaine de personnes se sont déjà inscrites.

Pour plus d’information : http://ustboniface.ca/lfdi2016.

 

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface