Profil

Une expérience dans un laboratoire à Ottawa

Liam Chatel, récipiendaire de la bourse de mobilité étudiante de l'ACUFC
Liam Chatel, récipiendaire de la bourse de mobilité étudiante de l'ACUFC

La bourse de mobilité étudiante de l’Association des Collèges et Universités de la Francophonie canadienne (ACUFC), qui est offerte d’ordinaire à des étudiants voulant étudier durant un trimestre dans un établissement d’une autre province, a fait de Liam Chatel un pionnier. Étudiant du programme coopératif en microbiologie et biochimie à l’Université de Saint-Boniface, Liam Chatel est le premier étudiant à recevoir cette bourse pour un projet de recherche dans le cadre d’un stage.

Le programme coopératif en sciences de l’USB permet à ses étudiants et étudiantes de faire des stages professionnels lors de leur cursus pour acquérir de l’expérience dans un domaine de travail. Ainsi, grâce à cette bourse de 5 000 $, ce jeune homme de 22 ans a profité d’un stage de quatre mois dans un laboratoire avec un chercheur à l’Université d’Ottawa.

« Un de mes buts en participant au programme coopératif était de faire un stage soit à l’étranger, soit à l’extérieur du Manitoba, pour voyager un peu. Mais le financement risquait de poser problème. C’est pourquoi j’ai cherché des bourses qui pourraient m’aider dans ce projet, et celle de l’ACUFC tombait parfaitement dans les paramètres de ce que je voulais faire », partage-t-il.

L’ACUFC offre en 2016-2017 son programme de bourses de mobilité étudiante interprovinciale pour la cinquième année consécutive. Cette bourse de mobilité étudiante est à la disposition de tous les étudiants des établissements et universités partenaires du programme. Une somme de 5 000 $ est allouée aux étudiants sélectionnés afin de couvrir leurs frais de déplacement et de séjour, ce qui a été le cas de Liam Chatel.

« La bourse de l’ACUFC m’a aidé à financer mon vol aller-retour vers Ottawa, ainsi que mon loyer. Grâce à cette bourse, j’ai pu trouver l’appartement idéal », se réjouit-il.

Par ce stage, Liam Chatel s’est donc perfectionné et il a gagné en expérience professionnelle. « J’ai appris beaucoup de nouvelles techniques lors de mon stage à Ottawa et j’ai pu faire l’expérience d’une nouvelle approche envers la recherche. Grâce à cela, j’ai désormais une meilleure compréhension des concepts qu’on explique en classe. »

Mais c’est également du point de vue personnel que son expérience ontarienne s’est avérée très enrichissante. « J’ai aimé être autonome. Ottawa est une très belle ville à explorer. Musées, festivals, beaucoup de choses s’y passent », assure l’étudiant qui rentre dans sa cinquième année d’études.

« J’espère que mon expérience encouragera les autres à poursuivre le programme coopératif. Cette formation donne un aperçu de ce qu’est vraiment la recherche, ce qui n’est pas garanti dans tous les autres diplômes universitaires », conclut Liam Chatel.

Publié : septembre 2016

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface