PROFILS | Publié : septembre 2016

Des migrations à étudier par des méthodes à développer

Yves Frenette, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les migrations, les transferts et les communautés francophones.
Yves Frenette, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les migrations,
les transferts et les communautés francophones.

 

Le titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur les migrations, les transferts et les communautés francophones à l’Université de Saint-Boniface (USB), Yves Frenette, a reçu en avril 2016 une subvention de 197 500 $ du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour mener une recherche multidisciplinaire sur les parcours et profils des migrants canadiens-français en Amérique du Nord entre 1760 et 1914.

« Ce sera le travail de toute une équipe, précise Yves Frenette. Nous sommes 16 chercheurs dont, de l’USB, moi en tant que chercheur principal, le vice-recteur à l’enseignement et à la recherche Peter Dorrington, le professeur de géographie Étienne Rivard, et une postdoctorante. Nous travaillerons aussi avec sept partenaires, dont trois communautaires du Dakota du Nord et du Canada, notamment la Société historique de Saint-Boniface, en plus de nombreux étudiants qui seront embauchés pour nous aider tout au long du processus. »

Ce projet de recherche va donc permettre à des chercheurs de plusieurs institutions et disciplines de travailler ensemble, avec des partenaires communautaires, sur un thème donné. L’équipe inclut notamment des historiens, des démographes, des géographes, des économistes et des littéraires, qui apporteront chacun leur couleur au projet.

« À titre d’exemple, en tant qu’historien, mon éclairage sera de voir comment ces mouvements de population ont évolué dans le temps, explique Yves Frenette. Les littéraires verront comment ceux-ci ont été représentés dans la littérature. Quant aux géographes, ils seront responsables de leur représentation visuelle sur des cartes. »

Afin de mener cette recherche, l’équipe prévoit exploiter des bases de données développées par divers chercheurs les 15 dernières années, notamment des numérisations de recensements de population, en tâchant de les « faire communiquer ensemble ».

« Ce sera la grande nouveauté de notre recherche, se réjouit Yves Frenette. Notre travail sera non seulement d’étudier les motivations, les parcours et les profils des populations canadiennes-françaises qui se sont déplacées sur le continent, mais aussi de tester des méthodes permettant d’utiliser plus efficacement les résultats de deux, trois, voire quatre bases de données différentes en les jumelant. »

Même si les résultats finals de la recherche ne seront publiés que dans deux ans, sous forme de livre, le grand public pourra se tenir informé des avancées du projet d’ici à l’échéance. En effet, le chercheur principal explique que la disponibilité de l’information au grand public le plus tôt possible était une condition d’octroi de la subvention du gouvernement du Canada.

Ainsi, « l’une des premières étapes de notre projet sera, dès cet été, de mettre sur pied un site Internet pour diffuser nos analyses préliminaires et autres éléments de la recherche, termine-t-il. On prévoit aussi donner des conférences. En outre, tous nos articles publiés deviendront libres d’accès un an après leur publication ».

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface