Profil

Un avant-gout de l’Université

Depuis dix ans, l’Université de Saint-Boniface (USB) et le Collège Garden City se partagent des cours de français. Une occasion pour les élèves du secondaire d’apprendre la langue de Molière et, qui sait, les inviter à envisager l’USB pour leurs études universitaires ou collégiales.

Une à trois fois par semaine, la professeure à la Faculté des arts de l’USB, Sylvie Berthelot-Dilk, y enseigne le français à 29 élèves au Collège Garden City aux côtés de l’enseignante de ce cours de 12e année d’immersion 40S, Meghan Rauch.

Ces jeunes auront donc la possibilité d’obtenir, en fin de session, des crédits secondaires et des crédits universitaires. Quelle belle opportunité!

« On a travaillé ensemble pour fusionner nos deux curriculums, explique Sylvie Berthelot-Dilk. On fait beaucoup de points de langue requis à l’université, en communication et en écriture de textes, toujours en gardant en tête le fait que les élèves devront être prêts pour l’examen provincial de fin d’année du secondaire. »

 Meghan Rauch et Sylvie Berthelot-Dilk

En fait, les deux enseignantes s’inspirent des élèves et de leurs erreurs pour pousser l’apprentissage plus loin que le niveau secondaire. « Dans un cours de langue, on a beaucoup de flexibilité, explique la professeure de l’USB. On peut enseigner tout et n’importe quoi, ce qui nous permet d’exploiter les intérêts des jeunes! »

Meghan Rauch précise que la double accréditation n’est pas obligatoire. « Si les élèves trouvent que c’est trop difficile, ils peuvent choisir de recevoir uniquement leurs crédits du secondaire, mentionne-t-elle. Ils ne perdent rien. »

Malgré tout, pour la première fois depuis dix ans que le cours de français à double crédits est offert au Collège Garden City, tous les 29 élèves ont choisi la double accréditation. « Certains étaient inquiets de ne pas être assez bons en français, mais j’ai confiance que tous réussiront, soutient Sylvie Berthelot-Dilk. Depuis une décennie que j’enseigne ce cours, j’ai toujours été impressionnée par le niveau de français des jeunes au fil des années. »

Par ailleurs, Meghan Rauch est elle-même une ancienne élève de Sylvie Berthelot-Dilk qui lui a enseigné à l’USB en 2008-2009. « Meghan est vraiment crédible comme enseignante pour les jeunes, car elle a vécu ce même cours universitaire, souligne Sylvie Dilk. Et sa langue maternelle est l’anglais, donc elle est la preuve que l’immersion, ça marche! »

« La division scolaire Seven Oaks et ses écoles favorisent de plus en plus une collaboration avec les universités, en français comme en anglais, conclut Meghan Rauch. Beaucoup de nos diplômés du Collège Garden City poursuivent leurs études postsecondaires à l’USB et ce cours de français les aide à faire la transition du secondaire à l’université. »

 

 

Publié : mars 2015

 

 

 

Voir d'autres profils

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface