NOUVELLES ET ÉVÈNEMENTS | 24 novembre 2016

Un don pour une dette

Équipe la Bibliothèque Alfred-Monnin
L'équipe la Bibliothèque Alfred-Monnin

 

Jusqu’au 8 décembre prochain, la Bibliothèque Alfred-Monnin transforme le négatif en positif avec l’Opération bonne action. Plutôt que de devoir s’acquitter de leurs amendes de retard en argent, les étudiants emprunteurs qui n’ont pas respecté les dates ou les heures de retour de leurs prêts sont invités à apporter des denrées non périssables au service de prêt.

« On demande un don pour chaque 3 $ de dette, soit un don par journée de retard pour les rappels de livres ou un don par six heures de retard pour les prêts de matériel à la réserve, indique la directrice de la bibliothèque, Louise Ayotte-Zaretski. Ça peut être une boite de conserve, une boite de nouilles, un paquet de café… »

Cette Opération bonne action, une idée du personnel de la bibliothèque, est une nouveauté à l’Université de Saint-Boniface. Toutefois, ça se fait déjà dans plusieurs bibliothèques universitaires à travers le pays, dont celles de Montréal et d’Ottawa, à différents temps de l’année. Louise Ayotte-Zaretski croit même que l’USB a déjà mené une telle opération il y a de nombreuses années.

Le 9 décembre prochain, toutes les denrées collectées seront apportées à l’organisme Pluri-elles pour leurs paniers de Noël. « On a choisi Pluri-elles car on voulait que notre contribution reste dans la communauté francophone et métisse, confie la directrice. « De plus, Pluri-elles est un organisme sans but lucratif qui aide notamment à combattre l’analphabétisme, à augmenter la littéracie, ou encore à se refranciser. Ce sont des missions qui s’alignent toutes très naturellement avec les objectifs d’une bibliothèque. Ici aussi, on croit au pouvoir du mot, aux bénéfices de la lecture. »

L’équipe de la Bibliothèque Alfred-Monnin précise par ailleurs qu’elle accepte aussi volontiers des dons venant de personnes n’ayant aucune amende à payer.

 

© 2013-2017 Université de Saint-Boniface